François Hollande : Pourquoi les femmes se méfient-elles de lui ?

Il a vécu une union libre avec Ségolène Royal, en a fait de même avec Valérie Trierweiler. Après tout le buzz autour de sa vie amoureuse, François Hollande est maintenant avec Julie Gayet. S’il a tant de succès auprès des femmes, elles se méfient quand même de lui.

Lors de la sortie de son livre intitulé Politiquement Incorrect, Roland Dumas, écrivain et ancien ministre français fait des révélations sur la vie privée de François Hollande. Lors d’une interview accordée au Figaro et relayée par Closer, les confidences de Roland Dumas sur le président français sont plutôt espiègles : « Cet homme est, pour moi, un mystère. Il est habile, fait ménager tout le monde pour ne pas se faire d’ennemis. Mais qui est-il vraiment ? Il n’a pas d’assise, sauf la Corrèze, département où je l’ai introduit, car j’y avais été élu député en 1967. »  Plus tôt, le magazine L’Express avait relayé une confidence de François Hollande à Roland Dumas. Même si la relation du président et de Valérie Trierweiler a été une tasse amère pour l’ancien couple au moment de la rupture, cela n’a pas toujours été le cas.  « Il n’avait jamais été aussi heureux que lorsqu’il a quitté Ségolène Royal, la mère de ses quatre enfants, pour Valérie Trierweiler. », rapporte Closer.

François Hollande et son succès auprès des femmes 

Roland Dumas fut porte-parole du gouvernement français en 1984. Et il ne lui a pas fallu plus de temps pour apprendre les petits potins sur François Hollande : « Dans les services, on me racontait alors qu’il avait un certain succès avec les jeunes femmes, qui se méfiaient cependant de son côté ‘baratineur’. » François Hollande baratineur ? On s’en doutait bien. Ce n’est donc pas étonnant que les femmes se méfient de l’homme fort de la France.

Read more

Valérie Trierweiler : « François Hollande a menti sur toute la ligne. »

Valérie Trierweiler s’est peut-être mise à dos François Hollande son entourage en écrivant Merci pour ce moment, mais cela n’arrête pas l’ancienne Première Dame dans la promotion de son nouveau livre. Si l’ancienne compagne de François Hollande est accusée de vouloir se venger du président en écrivant ce livre, lors d’une récente interview accordée à The Irish Independent, elle remet les pendules à l’heure.

« Ce n’est pas une vengeance. », a tout de suite répondu Valérie Trierweiler à la question de savoir si Merci pour ce moment a été écrit pour se venger de François Hollande. « Humiliée » dans sa relation avec François Hollande et « blessée par les médias » qui l’ont « dépeinte comme une briseuse de couple », Valérie Trierweiler soutient avoir écrit Merci pour ce moment pour raconter « sa vérité, son histoire et reconnaître ses erreurs ».

Une séparation nette et définitive ?

« Il y a eu un moment où j’aurais pu me rapprocher de lui, mais j’ai voulu continuer coûte que coûte, afin que notre séparation soit nette et définitive. », a-t-elle expliqué après avoir avoué qu’au « début elle n’était pas sûre de pouvoir écrire Merci pour ce moment jusqu’au bout. » Mais pour la journaliste qu’elle est, Valérie Trierweiler dit avoir écrit ce livre dans lequel elle revient sur leur vie commune ou encore sur son passage à l’hôpital après le  » Gayetgate » pour « s’occuper, car du jour au lendemain, elle s’est retrouvée sans avoir plus rien à faire. »

Valérie Trierweiler- Julie Gayet : pas de rancunes !

Valérie Trierweiler n’a peut-être pas écrit Merci pour ce moment pour se venger de François Hollande, mais la journaliste a profité de son interview avec  The Irish Independent pour tacler le président français, une fois de plus. « Il était encore en train de me mentir. Il a menti sur toute la ligne. », a-t-elle affirmé en faisant référence à son ex-compagnon qui lui avait dit que « Julie Gayet ne venait jamais à L’Élysée ». Une affirmation démentie plus tard par le magazine Voici. Toutefois, Valérie Trierweiler dit ne pas en vouloir à celle qui partage désormais la vie de son ex : « Elle ne m’a pas menti, ce n’est pas par rapport à elle que j’ai voulu écrire ce livre. Ce n’était pas à elle de me dire la vérité. »

Read more

Valérie Trierweiler obligée de commenter des images de Julie Gayet !

En début de semaine, Valérie Trierweiler était l’invitée du « Petit Journal », sur Canal+. L’ancienne Première Dame a notamment évoqué l’enlèvement des lycéennes nigérianes.

Plusieurs personnalités françaises ont choisi de se mobiliser contre l’enlèvement de plus de 200 jeunes filles au Nigéria par l’organisation terroriste Boko Haram. Parmi elles, les comédiennes Léa Seydoux, Alexandra Lamy et… Julie Gayet. Le présentateur Yann Barthès a demandé à Valérie Trierweiler de commenter ce sujet sensible, alors que des images de personnalités venues prendre partie pour cette cause, dont celle de Julie Gayet, défilaient.

Esquive

« Le principal, c’est de le faire, je crois qu’on est toutes et tous touchés par ces jeunes filles. (…) Je ne crois pas qu’on se donne bonne conscience avec ça », a réagi la journaliste. « Qu’allez-vous faire le mois prochain ? », lui a alors demandé le présentateur Yann Barthès. « Comment voulez-vous que je sache où je serai dans un mois ? Vous voyez en décembre, vous m’auriez demandé où je serai en janvier, je n’aurais pas pu vous répondre », a-t-elle répliqué, sans jamais citer le nom de Julie Gayet.

Read more