Taylor Swift : Son album a disparu de YouTube Music Key !

Pour avoir vendu plus d’un million d’exemplaires seulement une semaine après la sortie de 1989, son nouvel album, Taylor Swift a suscité un véritable battage médiatique. Mais une autre raison expliquait tout ce buzz autour de la star de 24 ans : sa bataille contre Spotify et son accord controversé avec YouTube Music Key.

Le streaming, Taylor Swift n’en veut pas, car la chanteuse estime que ce service ne récompense pas assez les artistes pour leurs efforts. Si certains la condamnaient, d’autres par contre la justifiaient jusqu’à ce que le nouveau service de streaming de Google YouTube Key Music ne dispose du nouvel album de Taylor Swift.

« Taylor Swift a vendu son âme au diable » 

Ce fait a poussé Billy Bragg à accuser Taylor Swift d’avoir vendu son âme à Google. Tel que le rapporte The Guardian, Billy Bragg avait écrit : « Elle doit juste être honnête avec ses fans et dire : » Désolée, mais Sergey Brin m’a donné une forte somme d’argent pour être le premier nom de la marque pour le lancement de YouTube Music Key et j’ai vendu mon âme à Google ». » Car pour le musicien, si Taylor Swift était vraiment contre le streaming, raison qui l’aurait poussée à claquer la porte à Spotify, elle ne devrait pas collaborer avec YouTube.

Toujours contre le streaming ?

Trop d’encre et de salive a coulé et les choses ne sont plus ce qu’elles étaient au moment où Billy Bragg fustigeait Taylor Swift. En effet, l’album de la chanteuse de Bad Blood était vraiment disponible sur YouTube Music Key au moment du lancement, mais il se trouve que l’oeuvre discographique a été retirée du service de streaming. YouTube a confirmé ce fait à The Guardian et a expliqué que la démonstration faite aux journalistes avec les chansons de Taylor Swift avant le lancement était une « version interne du service ». Cependant le site fait remarquer que Taylor Swift n’a engagé aucune poursuite contre le service.

Read more

Clashé par Taylor Swift, Spotify réagit !

Sur Spotify, les chansons de Taylor Swift ont été retirées à la demande de la star et de sa maison de production. Même si le service ne cache pas son envie de collaborer avec la chanteuse de Out Of The Woods, Taylor Swift reste sur sa position, expliquant que le service ne récompense pas les artistes. Se sentant accusé injustement, Daniel Ek, le PDG de Spotify, réagit.

Dans des propos relayés par Techcrunch, Daniel Ek indique que Spotify a versé un total de 2 milliards de dollars aux maisons d’enregistrement, aux éditeurs et aux sociétés de gestion collective qui, en retour, ont versé la part qui reviendrait aux compositeurs et aux interprètes des chansons faisant partie de leur catalogue. Si l’on en croit les dires de Daniel Ek, retirer ses chansons de Spotify n’est pas la bonne décision prise par Taylor Swift.

Une décision qui ne règle pas la situation ?

« L’habitude d’écouter des gens a changé, et ils ne reviendront pas en arrière. Vous pouvez mettre Spotify à l’écart (Spotify qui paye pour toutes les chansons qu’il joue ). Mais ses chansons (celles de Taylor Swift ) sont sur tous les autres services et sites comme YouTube et Soundcloud où les gens peuvent écouter tout ce qu’ils veulent sans payer. Que dire des fans qui retourneront à la piraterie sur des services comme Grooveshark ? Et bien sûr, si vous avez regardé les chansons les plus piratées sur Pirate Bay, il y avait 1989 », a interpellé Daniel Ek pour répondre à une déclaration de Taylor Swift accusant Spotify de ne pas recompenser le travail des artistes.

Qui croire ?

Taylor Swift avait dit : « La musique évolue si rapidement et l’industrie de la musique elle-même est en train d’évoluer tellement vite que toute nouvelle chose comme Spotify semble être une grande expérience pour moi. Et je ne suis pas prête à mettre mon travail à la disposition d’une expérience qui je pense ne récompense pas les auteurs, les producteurs, les artistes et les réalisateurs de cette musique. »

Read more

Taylor Swift explique pourquoi elle dit « non » à Spotify !

À la demande de Taylor Swift et de Big Machine Label Group, maison de production de Taylor Swift, Spotify a été contraint de retirer les chansons de la chanteuse de 24 ans de leur catalogue. Alors que  la chanteuse enregistre le meilleur record de vente depuis 2012, elle explique pourquoi elle a claqué la porte à Spotify.

« La musique évolue si rapidement et l’industrie de la musique elle-même est en train d’évoluer tellement vite que toute nouvelle chose comme Spotify semble être une grande expérience pour moi. Et je ne suis pas prête à mettre mon travail à la disposition d’une expérience qui je pense ne récompense pas les auteurs, les producteurs, les artistes et les réalisateurs de cette musique », a expliqué Taylor Swift dans des propos relayés par Gizmodo. Toutefois, Taylor Swift dit qu’elle essaie d’avoir un esprit ouvert sur les choses parce qu’elle pense que c’est important de participer au progrès.

Pour Taylor Swift, le streaming est une arnaque ?

Alors que Spotify pense que « les fans doivent être capables d’écouter la musique où et quand ils veulent », Taylor Swift explique : « Je me suis sentie comme si je disais à mes fans, « si vous faites de la musique un jour, si vous faite un tableau un jour, quelqu’un peu aller dans un musée, le décrocher du mur, lui arracher un bout, et ça devient le sien, et il n’a pas à payer pour cela ». » Auparavant, la chanteuse qui explose les charts actuellement avec 1989, son nouvel album avait dit : « Le piratage, le partage de fichiers et le streaming ont diminué la vente d’albums.»

Read more