Julie Gayet à l’Élysée : Le personnel fait des révélations !

Alors que les rumeurs sur les noces de Julie Gayet et de François Hollande se sont tues après le démenti du président français, l’actrice se rend de plus en plus dans les locaux de l’Élysée pour rejoindre son prince charmant. Bien que discrète, Julie Gayet est souvent vue par les employés du palais présidentiel qui en parlent.

Julie Gayet se fait très présente dans les appartements de François Hollande à l’Élysée. L’actrice qui a une relation amoureuse très médiatisée avec le président français fait de son mieux pour être vue le moins possible lorsqu’elle se faufile dans les couloirs de l’établissement présidentiel. Mais on n’est jamais assez prudent. L’un des conseillers du palais qui a déjà rencontré la possible future Première Dame de la France fait des révélations dans les colonnes de France Dimanche lors d’une interview  : « Nous savons qu’elle est là quand débute le ballet des portes qui s’ouvrent et qui se ferment. Nous sommes alors cantonnés quelques instants dans nos bureaux. C’est une sorte de secret de polichinelle qui amuse tout le monde au Château. » Et la fiancée du président a bonne presse auprès du personnel de l’Élysée. Pour l’avoir rencontrée, ce conseiller a gardé une bonne image de Julie Gayet : « Elle était très gentille, très timide, très polie avec tout le monde. Discrète. »

« De l’élégance, des sourires, de l’émotion… »

Julie Gayet et François Hollande filent le parfait amour et Valérie Trierweiler fait parler d’elle sur les étagères avec Merci pour ce moment. L’oeuvre de la journaliste a été classée en tête des ventes par GFK/Livres Hebdo avec 603 300 exemplaires écoulés en France. Pour tous ceux qui sont impatients de voir une adaptation du livre sur le grand écran, Valérie Trierweiler leur donne rendez-vous après l’élection présidentielle de 2017. Car la journaliste dit vouloir « prendre (son) temps », avant de conclure : « Pour éviter toute ambiguïté, le film sortira après l’élection présidentielle de 2017. Je veux de l’élégance, des sourires, de l’émotion. Le but n’est pas de nuire à qui que ce soit. »

Read more

François Hollande : Pourquoi les femmes se méfient-elles de lui ?

Il a vécu une union libre avec Ségolène Royal, en a fait de même avec Valérie Trierweiler. Après tout le buzz autour de sa vie amoureuse, François Hollande est maintenant avec Julie Gayet. S’il a tant de succès auprès des femmes, elles se méfient quand même de lui.

Lors de la sortie de son livre intitulé Politiquement Incorrect, Roland Dumas, écrivain et ancien ministre français fait des révélations sur la vie privée de François Hollande. Lors d’une interview accordée au Figaro et relayée par Closer, les confidences de Roland Dumas sur le président français sont plutôt espiègles : « Cet homme est, pour moi, un mystère. Il est habile, fait ménager tout le monde pour ne pas se faire d’ennemis. Mais qui est-il vraiment ? Il n’a pas d’assise, sauf la Corrèze, département où je l’ai introduit, car j’y avais été élu député en 1967. »  Plus tôt, le magazine L’Express avait relayé une confidence de François Hollande à Roland Dumas. Même si la relation du président et de Valérie Trierweiler a été une tasse amère pour l’ancien couple au moment de la rupture, cela n’a pas toujours été le cas.  « Il n’avait jamais été aussi heureux que lorsqu’il a quitté Ségolène Royal, la mère de ses quatre enfants, pour Valérie Trierweiler. », rapporte Closer.

François Hollande et son succès auprès des femmes 

Roland Dumas fut porte-parole du gouvernement français en 1984. Et il ne lui a pas fallu plus de temps pour apprendre les petits potins sur François Hollande : « Dans les services, on me racontait alors qu’il avait un certain succès avec les jeunes femmes, qui se méfiaient cependant de son côté ‘baratineur’. » François Hollande baratineur ? On s’en doutait bien. Ce n’est donc pas étonnant que les femmes se méfient de l’homme fort de la France.

Read more

Valérie Trierweiler règne avec « Merci pour ce moment » !

Valérie Trierweiler a perdu l’amour de François Hollande, mais l’ex-Première Dame peut se réjouir du succès de Merci pour ce moment qui est classé numéro 1 des ventes de livres en 2014.

Elle n’est plus la reine de François Hollande, mais elle est la nouvelle reine des ventes de livres avec Merci pour ce moment. Selon un classement établi par GFK/Livres Hebdo et relayé par Stars Actu, Valérie Trierweiler est en tête des ventes avec 603 300 exemplaires écoulés en France. L’ancienne compagne de François Hollande devance ainsi l’édition de poche de 50 nuances de Grey écoulé à 576 000 exemplaires contre 556 000 pour Central Park de Guillaume Musso. Bravo à la journaliste devenue l’une des écrivaines les plus célèbres depuis son histoire surmédiatisée avec le président français.

«  Le but n’est pas de nuire à qui que ce soit »

À l’annonce de la publication de Merci pour ce moment, l’oeuvre a été critiquée comme une vengeance vis-à-vis de François Hollande. Mais Valérie Trierweiler avait démenti cela lors d’une interview accordée à The Irish Independent : « Ce n’est pas une vengeance. » C’est d’ailleurs pour ne pas alimenter cette idée que la journaliste a refusé d’adapter son oeuvre sur le grand écran. À Le Parisein elle avait dit : « Il ne s’agit pas d’alimenter je ne sais quelle vengeance. Je vais prendre mon temps. Pour éviter toute ambiguïté, le film sortira après l’élection présidentielle de 2017. Je veux de l’élégance, des sourires, de l’émotion. Le but n’est pas de nuire à qui que ce soit» Surtout pas à François Hollande…

Read more

Valérie Trierweiler : « François Hollande a menti sur toute la ligne. »

Valérie Trierweiler s’est peut-être mise à dos François Hollande son entourage en écrivant Merci pour ce moment, mais cela n’arrête pas l’ancienne Première Dame dans la promotion de son nouveau livre. Si l’ancienne compagne de François Hollande est accusée de vouloir se venger du président en écrivant ce livre, lors d’une récente interview accordée à The Irish Independent, elle remet les pendules à l’heure.

« Ce n’est pas une vengeance. », a tout de suite répondu Valérie Trierweiler à la question de savoir si Merci pour ce moment a été écrit pour se venger de François Hollande. « Humiliée » dans sa relation avec François Hollande et « blessée par les médias » qui l’ont « dépeinte comme une briseuse de couple », Valérie Trierweiler soutient avoir écrit Merci pour ce moment pour raconter « sa vérité, son histoire et reconnaître ses erreurs ».

Une séparation nette et définitive ?

« Il y a eu un moment où j’aurais pu me rapprocher de lui, mais j’ai voulu continuer coûte que coûte, afin que notre séparation soit nette et définitive. », a-t-elle expliqué après avoir avoué qu’au « début elle n’était pas sûre de pouvoir écrire Merci pour ce moment jusqu’au bout. » Mais pour la journaliste qu’elle est, Valérie Trierweiler dit avoir écrit ce livre dans lequel elle revient sur leur vie commune ou encore sur son passage à l’hôpital après le  » Gayetgate » pour « s’occuper, car du jour au lendemain, elle s’est retrouvée sans avoir plus rien à faire. »

Valérie Trierweiler- Julie Gayet : pas de rancunes !

Valérie Trierweiler n’a peut-être pas écrit Merci pour ce moment pour se venger de François Hollande, mais la journaliste a profité de son interview avec  The Irish Independent pour tacler le président français, une fois de plus. « Il était encore en train de me mentir. Il a menti sur toute la ligne. », a-t-elle affirmé en faisant référence à son ex-compagnon qui lui avait dit que « Julie Gayet ne venait jamais à L’Élysée ». Une affirmation démentie plus tard par le magazine Voici. Toutefois, Valérie Trierweiler dit ne pas en vouloir à celle qui partage désormais la vie de son ex : « Elle ne m’a pas menti, ce n’est pas par rapport à elle que j’ai voulu écrire ce livre. Ce n’était pas à elle de me dire la vérité. »

Read more

Valérie Trierweiler, l’incroyable réponse de Nicolas Bedos à Merci pour ce moment

L’ex-compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler, a pulvérisé les records de vente avec son livre Merci pour ce moment. Livre dont la trame principale est sa relation avec le président de la République. Ce clin d’oeil de la littérature à des potins de nature politique a trouvé réplique avec le canular monté par Nicolas Bedos et Nicolas Rey sur France 2 dans Un soir à la tour Eiffel.

Nicolas Bedos, dramaturge, metteur en scène, scénariste, acteur et humoriste, a proposé un texte à la journaliste de France 2 Nicolas Rey pour répondre à ce qu’il considère comme une façon d’imposer la « peopolisation de la vie politique » aux Français. Dans cette scène, la journaliste interroge Nicolas Bedos sur le livre qu’il est censé avoir écrit et qui relate sa liaison secrète avec Valérie Trierweiler, alors toujours en couple avec François Hollande.

Nicolas Bedos et Nicolas Rey, leur réponse à Merci pour ce moment de Valérie Trierweiler

Après une scène très crédible, le canular se dévoile par la phrase de fin d’interview de Nicolas Rey : «« Les Serments déchirés, sic ! », on va peut-être expliquer aux gens que c’est juste une grosse connerie ? » Réponse du faux écrivain du jour « C’est une grosse connerie ! C’était ma façon à moi de répondre à la peopolisation de la vie politique qu’on nous inflige, ce mélange de glauque et d’intime, cette bouillabaisse ».

La twittosphère s’est déjà emparée du sujet et les commentaires n’en finissent pas de tomber. Le hashtag #USTE (Un Soir à la Tour Eiffel) est déjà saturé de réponses avec entre autres :


Le canular de Nicolas Bedos sur Un Soir à la… par france2

Read more