Gilles de Bonfilhs poursuit Robbie Williams et sa femme Ayda pour harcelèment sexuel

Robbie Williams et son épouse Ayda Field sont tous les deux poursuivis en justice par leur ancien assistant Gilles de Bonfilhs. Une bien curieuse affaire qui mérite une attention toute particulière.

Robbie Williams, chanteur britannique et ex-membre du groupe Take That, et sa femme l’actrice turco-américaine Ayda Field, mariés depuis 2010, font vraiment la paire. Tous les deux sont actuellement au coeur d’une affaire de harcelèment sexuel sur la personne de leur ancien assistant, un homme nommé Gilles de Bonfilhs.

Gilles de Bonfilhs : Victime de harcèlement ou juste en quête d’argent ?

L’homme était employé par monsieur et madame Williams pendant un bref moment qui l’a apparemment marqué assez négativement. Accusant ses anciens patrons d’agressions sexuelles, Gilles a déposé une plainte dans laquelle il explique très clairement aux policiers les préjudices subis. Selon TMZ, bien que l’ex-employé accuse le couple Williams, c’est, semble-t-il, Ayda Field qui l’a harcelé.

Gilles justifie sa plainte par le fait que Ayda se serait à plusieurs reprises baladée en tenue assez légère sous ses yeux, qu’elle lui aurait donné certains détails de sa vie sexuelle avec son mari, le forçant en retour à lui donner des informations intimes sur lui, et lui demandant parfois comment il la trouvait physiquement.

Read more

Robbie Williams avoue se droguer encore !

Robbie Williams a été dépendant aux drogues durant une bonne partie de sa carrière. Aujourd’hui, l’artiste britannique semble être débarrassé de ses vieux démons.

« Je ne prends pas de drogue dures, juste de petites quantités, simplement pour me relaxer », confiait-il au mois de novembre dernier dans le Daily Mirror. L’ancien membre du boys’ band Take That reconnaît toujours faire quelques excès.  « La dernière fois que j’ai bu, c’était il y a 13 ans, et la dernière fois que j’étais high, c’était il y a deux jours. Je ne fais pas de grosses sessions drogue, juste des petites, pour me détendre », explique-t-il dans les colonnes de Bunde.

« J’ai été très, très proche de la mort »

En 2007, Robbie Williams avait dû faire une cure de désintoxication. « A un moment, tu te fiches de mourir. J’ai été très, très proche de la mort. Tu arrives tellement loin dans ton addiction, ça ne te déranges pas de vivre ou de mourir. J’étais accro aux médicaments. Je pouvais prendre 20 Vicodin en une nuit. C’était un antidouleur. Ensuite j’ai pris de l’Adderall, ce qui est comme du speed. J’en prenais des quantités colossales, j’aurais pu faire faire un arrêt cardiaque », avait admis en 2009 l’artiste de 40 ans, qui est père de famille depuis 20 mois.

Read more