Alain Delon soutient Nadine Morano : « Elle a des couilles »

Dans une interview à TV Magazine publiée ce mercredi, Alain Delon prend la défense de Nadine Morano, quelques semaines après que la femme politique ait provoqué une vive polémique en tenant des propos sur la « race blanche ».

« Juste une question : Le Kenya est un pays de quelle race ? Les gens sont noirs. C’est une polémique ridicule, grotesque, qui n’a aucun sens. Nadine Morano a des couilles de tenir comme elle tient et de dire : ‘Je vous emmerde tous, je dis ce que je pense et je continuerai à le dire’. Chapeau! », a expliqué le comédien.

« Je suis un ami de Jean-Marie Le Pen depuis cinquante ans (…) Sur le Front national, j’ai simplement dit que je trouvais ça normal que les gens se rapprochent de ce parti parce qu’ils en ont marre. Marre de tout! Et c’est pour ça qu’ils sont prêts à aller n’importe où. Je le confirme : les gens ne savent plus où ils en sont, alors pourquoi pas le Front national… », a également déclaré Alain Delon.

Read more

Alain Finkielkraut s’en prend à Booba pour défendre… Nadine Morano

Samedi soir, le philosophe Alain Finkielkraut était l’invité principal de l’émission « On n’est pas couché », sur France 2, à l’occasion de la sortie de son livre La Seule Exactitude, aux éditions Stock.

L’intellectuel a notamment évoqué des sujets comme l’islam, les migrants ou encore les jeunes des quartiers populaires. « Vous écoutez le rap ? il y a un niveau de francophobie jamais atteint. On parle de Nadine Morano mais vous écoutez Booba ? Il dit dans une de ses chansons: ‘Quand j’vois la France les jambes écartées j’l’encule sans huile’ (…) Alors Nadine Morano c’est le Ku Klux Klan et Booba, c’est Rimbaud, c’est ça ? », a-t-il interrogé.

Les paroles que cite Alain Finkielkraut sont issues du titre « Le bitume avec une plume », qui figurait sur le premier album solo de Booba, « Temps Mort », sorti en… 2002. Son propos perd donc ici toute pertinence…

Read more

Ruquier se sent « coupable » pour « la comète Morano »

Samedi dernier, Nadine Morano a provoqué une onde de chocs en évoquant « la race blanche » et « les racines Judéo-chrétiennes » de la France. Des propos qui ont été tenus sur le plateau de Laurent Ruquier, dans l’émission « On n’est pas couché », sur France 2.

« Dans la nuit de samedi à dimanche, j’ai vu la comète Morano passer à une vitesse… Elle s’est désintégrée ! Je suis malheureux pour elle. Je me sens coupable en fait, je vous jure, alors que je n’y suis pour rien au fond parce que je n’ai pas forcé quoi que ce soit. Je me sens coupable parce que je l’aimais bien moi cette femme en plus ! », a expliqué l’animateur de télévision, ce vendredi, sur les ondes de RTL.

Malgré la vive polémique déclenchée suite à ses propos, Nadine Morano persiste et signe. « Vous voyez, au Congo, ils reconnaissent que la France est un pays de race blanche avec des noirs, comme le Congo est un pays de race noire avec des blancs », a encore déclaré la femme politique, jeudi, après avoir discuté avec un représentant de la République démocratique du Congo (RDC).

Read more

Nadine Morano : « Sarkozy, je vais le dézinguer ! »

Nadine Morano risque de payer très cher les propos qu’elle a tenus sur la « race blanche », sur le plateau de l’émission « On n’est pas couché », samedi dernier.

Nicolas Sarkozy a annoncé mercredi avoir saisi les instances des Républicains pour leur « proposer de retirer l’investiture en Meurthe-et-Moselle à Nadine Morano » pour les régionales de décembre. « A la demande des candidats républicains de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, le président des Républicains a décidé de saisir la commission nationale d’investiture pour lui proposer de retirer l’investiture en Meurthe-et-Moselle à Nadine Morano », indique le parti dans un communiqué.

Contacté par Le Point, la femme politique a réagi de manière très virulente : « C’est un procès en sorcellerie. Sur quel fondement veut-on m’évincer ?  Aucune plainte n’a été déposée contre moi. On veut me dézinguer parce que je suis candidate à la primaire. (…)  J’ai été très bonne chez Ruquier, samedi soir. Ils ont peur… (…) Quant à Nicolas Sarkozy, ce n’est même pas la peine qu’il songe à se présenter à la présidentielle, je le dézinguerai ! ».

Read more

Nadine Morano : « Évidemment que je maintiens mes propos ! »

Depuis ses propos tenus sur la « race blanche » dans l’émission « On n’est pas couché », Nadine Morano se trouve dans la tourmente. Une partie de sa famille politique lui a tourné le dos.

« Je trouve étonnant que dans une émission qui a duré une heure, on ne sorte qu’un mot qui, je l’apprends, est interdit en France. J’ai cité des phrases de De Gaulle rapportées par Peyrefitte. On a même remis en cause ses écrits. Je suis profondément gaulliste, ce sont les racines de mon engagement politique. Évidemment que je maintiens mes propos ! Que l’on me crucifie pour avoir cité les propos de De Gaulle en me disant que ce sont des écrits anciens. Alors pourquoi cite-on la convention de Genève 1951 sur le statut des réfugiés ? Pourquoi cite-t-on la loi sur la laïcité qui date de 1905 ? », a déclaré la femme politique, ce mercredi matin, sur Europe 1.

Nathalie Kosciusko-Morizet a demandé à ce qu’elle soit sanctionnée. « Elle dit qu’elle est une tueuse. Je ne pensais pas qu’elle voulait assassiner le débat démocratique. Je ne savais pas qu’elle avait elle-seule la liberté d’expression. Je trouve ces propos déplorables », a jugé l’ancienne députée de Meurthe-et-Moselle.

Read more

Nadine Morano reprise de volée par Alain Juppé pour ses propos sur « la race blanche »

Samedi dernier, Nadine Morano a totalement dérapé dans l’émission « On n’est pas couché », sur France 2. « J’ai envie que la France reste la France. La France un pays de race blanche », a notamment déclaré la femme politique.

Sur les réseaux sociaux, la polémique n’a pas tardé à enfler. Ce mardi, Alain Juppé ne s’est pas fait prier pour critiquer les propos tenus par l’ancienne députée de Meurthe-et-Moselle. « Un signe d’amitié ce matin à nos compatriotes d’Outre-Mer qui ne sont pas tous de ‘race blanche’ mais qui sont tous Français à part entière », a-t-il écrit sur Twitter.

« Qui a dit le contraire ? J’ai autant de considération que toi pour nos compatriotes d’Outre-mer », a répondu Nadine Morano, qui n’a semble-t-il pas l’intention de présenter d’excuses après son dérapage. Lundi, elle avait déjà été reprise de volée par un allié des Républicains, le président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde.

Read more

Gros clash entre Nadine Morano et Jean-Marc Morandini en direct à la radio !

Ce lundi matin, dans « Le Grand Direct de l’actu » sur Europe 1, Jean-Marc Morandini est revenu sur les propos polémiques tenus par Nadine Morano, samedi soir, dans l’émission « On n’est pas couché ».  

20 minutes après que le débat ait commencé, la femme politique a tenu à appeler directement la radio pour donner son point de vue au journaliste. « Je n’ai pas dérapé, samedi. […]  La phrase que j’ai dite est du Général du Gaule extraite des Mémoires écrite par Alain Peyrefitte ; en France, on n’a plus le droit de dire quoi que ce soit sans que l’on soit mis en accusation », a-t-elle commencé.

« En Côte d’Ivoire j’arrive dans un pays à majorité noire, dire ça va provoquer un nouveau scandale ? Et bien je le dis », poursuit-elle, avant que le philosophe  Mathias Leboeuf lui fasse remarquer qu’elle avait « une analyse géopolitique d’un enfant de cinq ans ». « Monsieur, je ne vous permet pas de tenir des propos pareils », lui a alors répliqué la Nadine Morano.

Read more

Nadine Morano : « La France est un pays de race blanche, je ne veux pas qu’elle devienne musulmane »

Samedi soir, Nadine Morano était invitée de l’émission « On n’est pas couché », sur France 2. La femme politique a tenu des propos qui ont enflammé les réseaux sociaux.

En voici quelques extraits. « Nous sommes un pays Judéo-Chrétien de race blanche (…) et je n’ai pas envie que la France devienne musulmane, car dans ce cas, ce ne serait plus la France. J’ai envie que la France reste la France. La France un pays de race blanche, c’est sa grandeur d’accueillir des personnes qui viennent d’Afrique et d’autres continents », a déclaré la membre du parti Les Républicains.

« C’est incroyable d’entendre ça !, a réagi Laurent Ruquier. Le problème c’est qu’aujourd’hui en 2015 vous fassiez encore cette distinction, il y a des gens qui ne sont pas de peau blanche et qui sont autant Français que vous et moi ! » La toile s’est immédiatement enflammé après le discours de Nadine Morano.

Read more