Cyril Hanouna au chevet du « Grand Journal » ?

Depuis la rentrée, les audiences du « Grand Journal » sont très mauvaises. Le talk-show de Canal+ vient d’établir son deuxième plus mauvais score jeudi soir.

Il n’a rassemblé que 477 000 téléspectateurs, soit 2,7 % de part de marché. C’est la moitié de ce que l’émission avait réalisée pour la première de sa nouvelle mouture il y a trois semaines.

« Je n’ai jamais voulu présenter le ‘Grand Journal’, je n’aimais pas le format, a reconnu l’animatrice Maïtena Biraben sur France Inter jeudi matin. Je n’ai rien fait pour avoir le truc. On me l’a proposé. J’ai réfléchi. La liste des contre était très, très, très longue. La liste des pour, il y avait une phrase : c’est mon métier. »

Hier soir, Cyril Hanouna a évoqué les mauvaises audiences de ce programme. « On ne va pas se mentir, on est du même groupe, si on peut aider Le Grand Journal, on le fera. Et si le Grand Journal peut nous aider, ils le feront aussi », a expliqué l’animateur phare de D8 dans « Touche pas à mon poste ».

Read more

Enora juge que Maïtena est limitée « en tant qu’intervieweuse politique »

Les propos de tenus par Maïtena Biraben dans le « Grand Journal » de Canal+, notamment sur « le discours de vérité » du Front National, ont provoqué une vive polémique sur les réseaux sociaux.

Vendredi soir, les chroniqueurs «  Touche pas à mon poste » ont débattu à ce sujet. « Pour moi, ce qu’il s’est passé  montre les limites de Maïtena Biraben en tant qu’intervieweuse politique. Maïtena est une habituée depuis très longtemps des émissions enregistrées. Je me dis qu’il faudrait peut-être que le Grand Journal le soit aussi », a estimé Enora Malagré.

Matthieu Delormeau s’est quant à lui montré moins critique envers l’animatrice. « Je connais très bien Maïtena Biraben et je peux vous dire qu’en ce moment, elle a beaucoup de pression. C’est très difficile de prendre comme ça le direct surtout que le Grand Journal marche moyennement et qu’elle en prend plein à la tronche. Il s’agit juste d’une maladresse due à la pression », a expliqué l’ancien animateur phare de NRJ 12.

Read more

Maïtena Biraben s’est-elle rachetée après ses propos controversés sur le FN ?

Jeudi soir, Maïtena Biraben a dérapé dans « Le Grand Journal » de Canal+, en regrettant que ni le Parti socialiste ni les autres partis « classiques » ne tenaient les « propos de la vérité » que le Front national incarne selon elle.

La polémique a vite enflé sur les réseaux sociaux après les propos tenus par l’animatrice. Ce vendredi soir, celle-ci a réagi, sans présenter d’excuses. « Il était question de la forme pas du fond. J’aurais pu dire sans langue de bois ou cash. Cela était sans ambiguïté pour mon invité Maitre Dupont-Moretti. Et d’ironiser sur les confrères qui suivent ses interviews avec autant d’attention », a-t-elle déclaré à l’antenne.

Évidemment, du côté du FN, les paroles de  Maïtena Biraben ont été bien accueillies. « Maïtena Biraben à l’épreuve du conformisme idéologique de sa profession. Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire… », a notamment tweeté Marion Maréchal Le Pen.

Read more

Maïtena Biraben et sa « connerie » sur le FN !

Jeudi, dans « Le Grand Journal » de Canal+, Maïtena Biraben a évoqué « le discours de vérité » du Front National. L’animatrice de télévision s’est retrouvée au cœur d’une polémique.

« Vous savez que les propos de la vérité sont souvent tenus et incarnés par le Front national aujourd’hui, rarement par le Parti socialiste, très rarement par les partis classiques. C’est quelque chose qui vous pose problème ou que vous entendez et qu’à la fin des fins vous comprenez ? », a-t-elle demandé à son invité, l’avocat Eric Dupont-Moretti.

« C’est une entreprise qui marche bien », lui réplique ce dernier. « C’est le premier parti de France », renchérit  Maïtena Biraben, qui aurait sûrement mieux fait de se taire… Les internautes et les journalistes ont souligné le dérapage de la présentatrice. Philippe Gildas, ancien présentateur de « Nulle Part ailleurs », a estimé qu’elle avait dit « une connerie ».

Read more

Exclu – Audrey Chauveau : « J’apprécie les styles de Maïtena Biraben et Anne-Sophie Lapix »

Comédienne et animatrice de télévision, Audrey Chauveau déborde d’actualité et de projets. Nilmirum est parti à la rencontre de la pétillante jeune femme ! Entretien.

Nilmirum – Vous êtes actuellement en tournage à Lyon pour « Accusé ». Comment avez-vous été sollicitée pour cette série ?  

Audrey Chauveau – Tout simplement parce que je suis comédienne (rires) ! J’ai passé les essais et ça a marché !

Vous serez également au casting du film de Dominic Bachy, « Des amours, désamour – Jeux d’aimants ». Comment faites-vous pour concilier vos différents tournages ?

Mes tournages en télévision sont très compactés. Cela me laisse du temps pour retourner à mes premiers amours. Je ne me suis jamais éloignée de ce qui m’a permis « d’éclore », à savoir la comédie et la danse !

Quel a été votre parcours scolaire avant de vous lancer dans l’animation d’émissions de télévision ?

Mon parcours scolaire est simple. J’ai obtenu un Bac littéraire en 1998. Ensuite, j’ai fait des études d’histoire de l’art et d’arts plastiques. Puis, j’ai suivi une formation au Studio Pygmalion. Initialement, faire de la télévision n’était pas mon but. M6 m’a proposé un casting et j’ai relevé le défi. Voilà comment tout à commencé !

Comment se sont passés vos premiers pas en télévision ?

Ça me paraît déjà tellement loin ! C’était en 2006. J’ ai commencé par un jeu baptisé « Un an de shopping ». Il s’agissait d’un programme court, une pastille sur Teva. J’ai ensuite eu l’opportunité de travailler pour M6, puis France Télévisions. J’ai eu la chance de collaborer avec Frank Saurat, Philippe Thuiller et Thierry Ardisson sur des prime-time qui ont très bien fonctionné !

Vous avez également eu l’occasion de travailler avec des personnalités importantes du PAF, comme Patrick Sabatier, Stéphane Bern ou encore Sébastien Folin…

Avec Patrick Sabatier, c était un « one shot ». Avec Stéphane Bern, nous avons fait de nombreux prime-time ainsi qu’une quotidienne ensemble. Il est drôle et très fin. C’était une très bonne expérience. Quant à Sébastien Folin, c’est un « pote » : on a présenté une cérémonie tous les deux, « Les Trophées des arts afro-caribéens », en 2011. Ça nous plairait d’ailleurs de travailler à nouveau ensemble.

audrey chauveau itw3

« Les questions à propos de ma couleur de peau me fatiguent »

Quelle est la rencontre la plus importante que vous ayez faite depuis vos débuts dans le métier ?

J’ai fait énormément de rencontres depuis mes débuts. Vous dire celle qui a été la plus importante est compliqué. J’ai eu et j’ai encore la chance de travailler avec des gens, des producteurs et des diffuseurs qui m’apprennent énormément. Toutefois, mes rencontres avec Patrick De Carolis et Nicolas Pernikoff ont sans doute été déterminantes. En ce qui concerne la comédie, je peux compter sur mon agent Nadié Koné chez Cineart Talentbox.

Parmi les animateurs de télévision, avez-vous eu ou avez-vous encore un modèle ?

Non, pas vraiment. Mais je dois dire que j’apprécie les styles de Maïtena Biraben  et Anne-Sophie Lapix. Concernant les hommes, comment ne pas citer Thierry Ardisson ?

Votre métissage a-t-il été un atout pour vous frayer une place dans le milieu impitoyable de la télévision ?

Pour être très franche, ce genre de question me fatigue un peu. Quand j’ai commencé la télévision, on ne me questionnait pas sur ma couleur de peau. Aujourd’hui, cela revient souvent. Quel retour en arrière !

Quel serait le programme que vous rêveriez de présenter ?

Un show à l’américaine avec des artistes qui jouent vraiment le jeu ! Du chant et de la danse seraient évidemment au programme. Mais je désire surtout présenter des programmes que je peux défendre et qui sont dans mon ADN.

Quels sont vos projets pour la saison prochaine ?

Il est encore tôt pour le dire…

Read more

Grand Journal : Maïtena Biraben va remplacer Antoine de Caunes

A partir du 21 avril, Maïtena Biraben va remplacer Antoine de Caunes à la présentation du « Grand Journal ». Il s’agira d’un remplacement temporaire.

Selon Le Parisien de ce jeudi, l’animateur de 60 ans partira en vacances pendant une semaine. Pour la première fois depuis le lancement du « Grand Journal » en 2004, c’est donc une femme qui sera aux commandes de l’émission de Canal+.

Depuis 2012, Maïtena Biraben présente « Le Supplément » sur la chaîne cryptée. Son nom avait été évoqué l’an dernier pour prendre la succession de Michel Denisot.

Read more

Nicolas Bedos : « Je reviens de très loin »

« Il kiffe sa race d’être connu. » Voici des propos tenus par Victoria Bedos, la sœur de Nicolas.

Sur le plateau du « Supplément », sur Canal+, l’humoriste a accepté d’évoquer son mal-être quasi-permanent. « Je reviens de très loin. Tout le monde s’en b**** mais je reviens de très loin (…). Parfois, (…) la reconnaissance est un pansement. Dans n’importe quel métier, les gratifications narcissiques ça peut un tout petit peu soulager d’un chagrin d’amour, d’une dépression, d’une crise d’angoisse », a-t-il confié à la présentatrice Maïtena Biraben.

Récemment, Nicolas Bedos a reçu des menaces de mort suite à son sketch sur Dieudonné, dans « On n’est pas couché », sur France 2.

Read more