Stephen Collins : « Je ne suis pas un pédophile »

Après la révélation de la bande de Stephen Collins qui avouait avoir sexuellement agressé trois mineures, une réputation de pédophile le précédait désormais. Même si Stephen passe publiquement aux aveux, il tient à préciser qu’il n’est pas un pédophile.

Stephen Collins a sexuellement abusé de trois mineures plusieurs années en arrière, mais l’acteur dissocie carrément son image à celle d’un pédophile. La pédophilie étant une déviation sexuelle de l’adulte qui ressent une attirance sexuelle pour les enfants, Stephen Collins dit ne pas correspondre à cette définition. Car selon les dires de sa thérapeute, s’il était vraiment pédophile, il aurait répété l’expérience plus qu’il ne l’a fait. À en juger par cette explication que Stephen donne à Katie Couric, trois agressions sexuelles sur des mineures ne sont pas suffisantes pour faire de lui un pédophile.

Un plaisir qui n’en était pas vraiment un ?

Sûr de sa théorie, Stephen Collins insiste pour dire à Katie Couric qu’il ne se sent pas sexuellement attiré par les enfants et que sa troisième expérience l’avait arrêté dans son élan. Il ajoute : « C’était le contraire de l’excitation ou de la satisfaction. » Peut-être, mais cette victime alors âgée de 10 ans, a indiqué à TMZ que l’acteur avait pourtant pris on pied en éjaculant. Devrions-nous encore chercher la définition de l’excitation ?

Read more

Stephen Collins : Une de ses victimes rejette ses excuses !

On a pour habitude de dire qu’une erreur reconnue est à moitié pardonnée, mais pour l’une des victimes sexuelles de Stephen Collins, la récente confession de l’acteur de 67 ans n’est pas venue de façon naturelle. Des excuses forcées, elle n’en veut pas.

Après plusieurs mois de spéculations sur les différentes accusations d’agression sexuelle, Stephen Collins a décidé de passer aux aveux  et de s’excuser auprès de ses victimes. Des excuses qui arrivent pourtant trop tard du point de vue d’une victime du sexagénaire, selon une information de Times Of India. Cette victime est celle qui a porté plainte contre Stephen Collins auprès de la police du district de New York, accusant l’acteur de l’avoir forcée à toucher son pénis alors qu’elle n’avait que 10 ans. Des faits qui remontent à des décennies et Stephen dit maintenant regretter ses actes.

Une occasion de s’excuser ratée ?

Dans une déclaration de Stephen Collins relayée par People, l’acteur de Sept à la maison confesse : « Quarante ans en arrière, j’ai fait quelque chose de terriblement mauvais que je regrette profondément. J’ai tout fait pour expier cela depuis… Aussi difficile que cela puisse paraître, je voudrais que les gens sachent la vérité. » Après plus de 30 ans, l’acteur qui ne s’excuse que maintenant justifie son silence : « J’ai eu l’occasion de m’excuser 15 ans plus tard auprès d’une des victimes. Et elle était extrêmement aimable. Mais après, j’ai appris au cours de mon traitement que le fait de m’excuser de façon directe pourrait aggraver les choses en ouvrant de vieilles blessures. C’est pourquoi je n’ai pas abordé les deux autres dont l’une est de la cinquantaine et l’autre de la trentaine. »

Read more

Accusé de Viol : Stephen Colins passe aux aveux !

Pour Faye Grant, Stephen Collins est un prédateur sexuel qui a usé de sa notoriété pour abuser de trois jeunes innocentes. Pour le staff juridique de l’acteur de 67 ans, il était victime des machinations de son ex-femme. Quelques mois après la publication d’une bande sur laquelle Stephen Collins reconnaissait son forfait, l’acteur passe publiquement aux aveux.

Dans une longue déclaration écrite à People Stephen Collins ne veut plus nier les faits : « Quarante ans en arrière, j’ai fait quelque chose de terriblement mauvais que je regrette profondément. J’ai tout fait pour expier cela depuis. J’ai décidé d’en parler publiquement parce que deux mois auparavant, plusieurs nouvelles organisations ont publié un enregistrement fait par mon épouse de l’époque, Faye Grant, pendant une séance de thérapie privée en janvier 2012. Cela a été enregistré sans le consentement du thérapeute ni le mien»

« Je voudrais que les gens sachent la vérité. »

Stephen Collins qui s’est vu déclarer persona non grata du jour au lendemain après la publication de cet enregistrement continue : « Sur la bande, j’ai décrit les évènements qui ont eu lieu  20, 32 et 40 ans avant. La publication de cet enregistrement a abouti à des hypothèses et des insinuations qui vont bien au-delà de ce qui s’était réellement produit. Aussi difficile que cela puisse paraître, je voudrais que les gens sachent la vérité.»

« J’ai eu l’occasion de m’excuser. » 

Bien qu’une des victimes de Stephen Collins ait porté plainte contre l’acteur, il n’a pas été poursuivi. Une autre par contre aurait refusé de porter plainte contre lui selon une information de TMZ. L’acteur regrette-t-il ce qu’il a fait à ces femmes ?  On dirait bien que oui, si l’on en croit ces propos :« J’ai eu l’occasion de m’excuser 15 ans plus tard auprès d’une des victimes. Et elle était extrêmement aimable. Mais après, j’ai appris au cours de mon traitement que le fait de m’excuser de façon directe pourrait aggraver les choses en ouvrant de vieilles blessures. C’est pourquoi je n’ai pas abordé les deux autres dont l’une est de la cinquantaine et l’autre de la trentaine. » Toute cette vérité que Stephen Collins tient à faire savoir aux gens, l’acteur de 67 ans la dira bientôt  dans une interview avec Katie Couric, une journaliste américaine.

Read more

Faye Grant se moque de Stephen Collins !

À cause de sa désormais réputation de pédophile, Stephen Collins est devenu l’acteur le plus indésirable des castings. Et pour Faye Grant, ce n’est que la suite logique des choses !

Stephen Collins a confié à TMZ  qu’il ne trouvait pas du travail à cause de la bande que Faye Grant a dévoilée. Cette bande qui montre le côté obscur de l’acteur de Sept à la Maison qui avoue avoir sexuellement agressé trois mineures. Faye Grant est indignée de la réaction de son ex-mari qui mérite bien plus que ce qui lui arrive selon elle. « La vraie raison pour laquelle il ne peut pas avoir du travail, c’est parce qu’il est pédophile », se moque Faye Grant selon le rapport de TMZ. Et l’avocat de l’actrice de 58 ans renchérit : « la bande audio n’a rien à voir avec la situation de monsieur Collins. C’est la conduite horrible de monsieur Collins et ses actions qui lui causent préjudice. »

L’avocat de Stephen Collins veut Faye Grant au banc des accusés !

De nouveaux documents déposés par l’avocat de Stephen Collins accusent Faye Grant de chantage et de tentative d’extorsion. Mais Marty Singer, l’avocat de l’actrice fustige : « C’est malheureux que monsieur Kaplan essaie de justifier la conduite de son client en blâmant une tierce personne. »

Read more

Stephen Collins : Sa victime refuse de porter plainte !

Des hommes les plus chanceux, Stephen Collins en fait définitivement partie ! Après que l’action publique a renoncé à poursuivre l’acteur de » Sept à la Maison » pour avoir agressé sexuellement trois mineures, l’une des victimes du sexagénaire refuse à son tour de porter plainte contre lui.

La première victime connue de Stephen Collins qui a dénoncé l’acteur en 2012 à la police du district de New York refuse de poursuivre son bourreau en justice alors qu’il a lui-même avoué avoir exhibé son pénis en présence de ladite victime avant de l’obliger à le toucher. Pour la victime, aucune poursuite n’est nécessaire, car elle ne veut pas de l’argent de Stephen Collins. Elle avait porté plainte contre l’acteur dans le seul but d’encourager les autres victimes de l’acteur à sortir de leur silence selon une information de TMZ.

Faye Grant et Stephen Collins divorceront-ils le mois prochain ?

Comme annoncé précédemment par le site, Stephen Collins ne sera pas poursuivi pour la simple raison que les présumés crimes datent de plus de dix ans. Toutefois, le processus du divorce de l’acteur et de Faye Grant suit son cours et à cet effet, un procès se tiendra le mois prochain.

Read more

Stephen Collins ne sera pas poursuivi !

TMZ a annoncé plus tôt cette semaine que les victimes de Stephen Collins étaient désormais connues et qu’une enquête serait maintenant ouverte contre l’acteur de 67 ans. Coup de chance ou coup de magie ? Car Stephen Collins ne sera plus poursuivi pour agression sexuelle par l’action publique.

La police du District de New York et celle de Los Angeles avaient ouvert une enquête pour définir la culpabilité ou l’innocence de Stephen Collins dans l’affaire d’agression sexuelle sur trois mineures et exhibitionnisme.  De l’aveu de TMZ, l’enquête a été bouclée par la loi de prescription et le sexagénaire ne sera plus poursuivi parce que les présumés crimes datent de plus de 10 ans. Pour le site, la loi a simplement failli à sa mission.Il en veut pour preuve la lenteur du processus depuis que l’une des victimes de Stephen s’est plainte en 2012 à la police de New York.

Faye Grant sera-t-elle accusée d’extorsion à son tour ?

Par ailleurs, le procès du divorce de Stephen Collins et de Faye Grant se tiendra le mois prochain et l’acteur devra encore faire face à la question d’agression sexuelle que Faye Grant prévoit de soulever une fois de plus. Mais c’est de pied ferme que la défense l’attend, car le camp de Collins accuse Grant d’avoir voulu utiliser l’enregistrement des confessions de son ex-mari pour le faire chanter.

Read more

Faye Grant à Stephen Collins : « Tu ne demandes qu’à être incarcéré, Stephen »

Eh oui ! les films sont le reflet de la réalité et il n’y a qu’à regarder Penance pour s’en rendre compte. En effet, Stephen Collins qui est maintenant répertorié comme un pédophile dans la vie réelle joue le rôle d’un prêtre pédophile dans Penance. Pour Faye Grant, ce n’est qu’une confession publique faite par l’acteur de 67 ans !

Dans Penance, Stephen Collins joue le rôle d’un prêtre confronté à l’une de ses victimes sexuelles. C’en était trop pour Faye Grant qui, deux semaines après la sortie du film en mars dernier, soit un an après que Collins lui a confessé avoir sexuellement agressé trois mineures, a envoyé un email à son ex-mari en écrivant : « Tu as sexuellement agressé une enfant en abusant de ton rôle de défenseur du vrai. Tu ne demandes qu’à être incarcéré, Stephen. »

Les bénéfices de Penance pour venir en aide aux victimes de violence !

Après analyse, Penance se révèle comme une prophétie qui ne tardera pas à se réaliser puisque Stephen Collins sera confronté à ses victimes dans la vie réelle. Faye Grant avait en outre accusé l’acteur de Sept à la Maison d’avoir profité de son rôle de pasteur aimant pour gagner la confiance d’un couple afin de pouvoir abuser tranquillement de leur fille, l’une des trois victimes de Stephen. Par ailleurs, Jeff Wolfe, le producteur réalisateur de Penance, a expliqué à TMZ qu’il n’avait aucune idée du passé sulfureux de Stephen Collins lorsqu’il a recruté le sexagénaire pour son film. Wolfe a donc décidé de faire don de tous les profits gagnés avec Penance à la Fondation James Storehouse, qui aide les victimes de violence.

Read more

Stephen Collins : La police sur les traces de sa dernière victime !

Des trois victimes que Stephen Collins avoue avoir agressées sexuellement, deux se sont déjà présentées. La première à New York et l’autre à Los Angeles. Maintenant, la police est à la recherche de la troisième victime de l’acteur de 67 ans.

La police de New York connait maintenant l’identité de la troisième victime sexuelle de Stephen Collins. Par souci de confidentialité, elle tait le nom de la jeune femme, mais donne quand même des détails à TMZ. La victime a été abusée dans l’état de New York alors qu’elle n’avait que 13 ans, il y a dix-huit ans de cela. Et à cette époque, elle était la baby-sitter de la fille de Stephen Collins et de Faye Grant.

Stephen Collins, un pédophile doublé d’une casquette d’exhibitionniste !

Faye Grant a expliqué à la police que son ex-mari lui a confié avoir à plusieurs reprises exhibé son sexe toutes les fois qu’il était en voiture avec la jeune femme de 13 ans et leur fille de six ans assise à l’arrière du véhicule. Sa victime, elle, s’asseyait sur le siège voisin au sien. Selon les dires de Faye Grant, c’est en voulant dédramatiser les faits que Collins indique que ni la baby-sitter encore moins leur fille n’ont vu le pénis qu’il exhibait pourtant intentionnellement. Cependant, la police n’a pas encore eu la déposition de la victime présumée.

Read more