Yoann Gourcuff : un peu « trop mignon » pour ses coéquipiers

Le parcours de Yoann Gourcuff en équipe de France a été semé d’embûches lors des dernières années. Entre les blessures et l’émergence de nouveaux joueurs, le compagnon de Karine Ferri a été freiné dans son avancée. Étant au coeur des polémiques de vestiaires lors du mondial 2010, un motif de tension assez surprenant vient d’être révélé.

Si le joueur est désormais plus cité pour son temps d’indisponibilité que pour ses performances, Yoann Gourcuff a longtemps été l’un des espoirs de l’équipe de France. Le Lyonnais a porté le maillot tricolore pendant un temps, et ce même si son parcours au sein des Bleus n’a pas toujours été facile. Dans le livre La Bande à Deschamps, Damien Degorre et Raphaël Raymond n’hésitent pas à dévoiler quelques anecdotes sur les coulisses de l’équipe de France. Les deux auteurs rapportent notamment que Yoann Gourcuff a suscité quelques « jalousies » parmi ses coéquipiers. « Quand Adidas, son équipementier, a commencé à l’utiliser comme figure de proue dans ses campagnes publicitaires, la jalousie a gagné quelques-uns de ses coéquipiers qui estimaient que le joueur n’avait encore rien fait pour mériter de tels honneurs », confient-ils.

On savait que le talent et la popularité pouvaient être un motif de jalousie dans le football mais pas la beauté. Jalousé par les hommes, Yoann Gourcuff était cependant très apprécié par les femmes… Un peu trop même ! La gueule d’ange du joueur de l’Olympique Lyonnais plaisait beaucoup trop à en croire les révélations publiées dans ce livre. « Lors du stage de préparation des Bleus en Tunisie, en juin 2010, Gourcuff était l’un des rares à ne pas être accompagné par sa petite amie. En revanche, d’autres femmes ou compagnes de joueurs étaient là et certaines regardaient ce beau gosse avec gourmandise, ce qui n’échappait pas à leurs maris… », expliquent les deux auteurs. Si la beauté d’un joueur était un problème pour certains membres du vestiaire, on comprend un peu mieux comment les Bleus de 2010 n’ont pu s’entendre au Mondial sud-africain.

Read more