Viré du « Grand Journal », Antoine de Caunes a vécu « une période très difficile »

Suite à la reprise en main de Canal+ par Vincent Bolloré, Antoine de Caunes n’a pas été reconduit à la présentation du « Grand Journal ». L’animateur a été remplacé par Maïtena Biraben.

« Bien sûr, ça a été une période très difficile. Quand c’est arrivé, je préparais déjà ma troisième saison de l’émission. J’ai mis un bon moment à m’en remettre », confie Antoine de Caunes à Télé-Loisirs.

« Canal + a été repris par Bolloré. Il a défini de nouvelles règles et souhaite que l’antenne ressemble à l’idée qu’il s’en fait. C’est lui le patron », poursuit-il, précisant qu’il ne regarde pas la nouvelle version de l’émission.

Dès la semaine prochaine, l’animateur sera aux commandes de « L’émission d’Antoine », chaque vendredi à 22h45 et en crypté. « Nous allons partir d’un thème dans l’air du temps et dire ce que ça nous raconte sur le monde. L’objectif, c’est faire un état des lieux à travers des reportages que j’ai tournés », explique-t-il.

Read more

Cyril Hanouna au chevet du « Grand Journal » ?

Depuis la rentrée, les audiences du « Grand Journal » sont très mauvaises. Le talk-show de Canal+ vient d’établir son deuxième plus mauvais score jeudi soir.

Il n’a rassemblé que 477 000 téléspectateurs, soit 2,7 % de part de marché. C’est la moitié de ce que l’émission avait réalisée pour la première de sa nouvelle mouture il y a trois semaines.

« Je n’ai jamais voulu présenter le ‘Grand Journal’, je n’aimais pas le format, a reconnu l’animatrice Maïtena Biraben sur France Inter jeudi matin. Je n’ai rien fait pour avoir le truc. On me l’a proposé. J’ai réfléchi. La liste des contre était très, très, très longue. La liste des pour, il y avait une phrase : c’est mon métier. »

Hier soir, Cyril Hanouna a évoqué les mauvaises audiences de ce programme. « On ne va pas se mentir, on est du même groupe, si on peut aider Le Grand Journal, on le fera. Et si le Grand Journal peut nous aider, ils le feront aussi », a expliqué l’animateur phare de D8 dans « Touche pas à mon poste ».

Read more

Enora juge que Maïtena est limitée « en tant qu’intervieweuse politique »

Les propos de tenus par Maïtena Biraben dans le « Grand Journal » de Canal+, notamment sur « le discours de vérité » du Front National, ont provoqué une vive polémique sur les réseaux sociaux.

Vendredi soir, les chroniqueurs «  Touche pas à mon poste » ont débattu à ce sujet. « Pour moi, ce qu’il s’est passé  montre les limites de Maïtena Biraben en tant qu’intervieweuse politique. Maïtena est une habituée depuis très longtemps des émissions enregistrées. Je me dis qu’il faudrait peut-être que le Grand Journal le soit aussi », a estimé Enora Malagré.

Matthieu Delormeau s’est quant à lui montré moins critique envers l’animatrice. « Je connais très bien Maïtena Biraben et je peux vous dire qu’en ce moment, elle a beaucoup de pression. C’est très difficile de prendre comme ça le direct surtout que le Grand Journal marche moyennement et qu’elle en prend plein à la tronche. Il s’agit juste d’une maladresse due à la pression », a expliqué l’ancien animateur phare de NRJ 12.

Read more

Maïtena Biraben s’est-elle rachetée après ses propos controversés sur le FN ?

Jeudi soir, Maïtena Biraben a dérapé dans « Le Grand Journal » de Canal+, en regrettant que ni le Parti socialiste ni les autres partis « classiques » ne tenaient les « propos de la vérité » que le Front national incarne selon elle.

La polémique a vite enflé sur les réseaux sociaux après les propos tenus par l’animatrice. Ce vendredi soir, celle-ci a réagi, sans présenter d’excuses. « Il était question de la forme pas du fond. J’aurais pu dire sans langue de bois ou cash. Cela était sans ambiguïté pour mon invité Maitre Dupont-Moretti. Et d’ironiser sur les confrères qui suivent ses interviews avec autant d’attention », a-t-elle déclaré à l’antenne.

Évidemment, du côté du FN, les paroles de  Maïtena Biraben ont été bien accueillies. « Maïtena Biraben à l’épreuve du conformisme idéologique de sa profession. Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire… », a notamment tweeté Marion Maréchal Le Pen.

Read more

NIcolas Bedos et Doria Tillier : ensemble à Deauville …

Surprise ! Hier, lors de l’avant-première du film Sin City lors du Festival du cinéma américain de Deauville, Nicolas Bedos et Doria Tillier sont apparus main dans la main. Dernièrement, les deux jeunes personnalités étaient en froid.

En ce moment se déroule à Deauville le 40ème Festival du cinéma américain. Un autre événement du cinéma en France qui permet aux célébrités de montrer leur plus beau sourire et leurs plus belles tenues aux photographes … Les stars étaient nombreuses à se rendre à l’avant-première du film Sin City. En effet, Dominique Strauss-Kahn s’est rendu à l’avent-première du film avec sa compagne. Souriant et décontracté, l’ancien patron du FMI a foulé le tapis rouge presque au même moment que Nicolas Bedos et… Doria Tillier.

Les deux stars sont apparues la main dans la main sur le tapis rouge. Complices et souriants, l’ancienne Miss météo de Canal+ et l’humoriste respiraient le bonheur. Serait-ce un beau roman d’amitié ? Difficile de savoir car entre les deux, c’est la pluie ou le beau temps. Dernier épisode en date : le 6 novembre dernier sur le plateau du Grand Journal, lorsque Doria Tillier n’y est pas allée par quatre chemins pour donner le fond de sa pensée sur l’écrivain. La jeune femme déclarait alors : »Je ne savais pas qu’on suçait les potes« . Après le buzz de cette déclaration, les deux anciens tourtereaux se retrouvaient à l’occasion des GQ Awards et posaient devant l’objectif des photographes… Qu’en est-il maintenant ? Romance à suivre au prochain épisode.

Read more