Depardieu descend les États-Unis et encense la Russie

Lors d’une inter­view donnée à la presse russe et relayée par France Info, Gérard Depardieu a eu l’occasion de dire tout le mal qu’il pensait du pays de l’Oncle Sam.

« Je suis prêt à mourir pour la Russie parce que les gens y sont forts ; je ne veux pas crever comme un con dans la France de maintenant », a-t-il commencé avant de critiquer ouvertement les États-Unis. « C’est un peuple qui a sans arrêt détruit l’autre. Ils se sont battus entre eux, ils ont détruit les Indiens, après ils ont fait l’esclavage, puis il y a eu la guerre de Sécession. Ce sont eux les premiers qui ont utilisé la bombe atomique. Partout où ils passent, ils font des foyers de merde. Non, je préfère être russe et puis si les Européens arrêtent d’écouter ces Américains, et bien je serai plus heureux. »

Au mois de mai dernier, le comédien avait déjà déclaré lors d’une interview au magazine Vanity Fair ne s’être jamais senti français et être prêt à mourir pour la Russie.

Read more

Gerard Depardieu sur son état d’ivresse en Belgique : « Je m’étais arrangé pour boire »

Gerard Depardieu a été invité à une commémoration de la Grande Guerre en Belgique. L’acteur qui était monté sur scène complètement ivre explique son dérapage lors d’une interview accordée à Fabienne Pascaud au Théatre du Rond-Point.

« J’avais déjà fait plein de choses avant… Le soir, il y avait encore cette chose (la commémoration). J’étais vraiment fatigué. Je me suis endormi dans la loge, j’avais fait un courant d’air sur mon cou. Je me suis réveillé et j’étais pas très bien, mais je me suis dit : « Ça va aller ». Je vois tout d’un coup quelqu’un changer les feuilles dans le livret. », a dit Gerard Depardieu pour justifier tous ses bafouillages dans son discours pendant la commémoration de la Grande Guerre à Flagey en Belgique.

« J’étais fatigué »

Même s’il est connu pour avoir un faible pour l’alcool, Gerard Depardieu dit qu’il se sentait plutôt bourré. « Je n’étais pas au courant, j’étais fatigué. Je pouvais pas… et j’ai pas pu … On m’a changé mes textes …. D’un seul coup, je me suis senti bourré … J’étais fatigué. Je venais de Chine, de Bulgarie. Je m’étais arrangé pour boire … Les gens sont très heureux quand on les avertit. », a-t-il expliqué face à un public amusé. Alors qu’en Belgique, Gerard Depardieu avait choqué les spectateurs en s’attaquant au gouvernement belge : « Y a pas de gouver­ne­ment, ils s’en foutent. Je ne vais pas faire de tribune poli­tique ici. Je vous aime ici et ailleurs. Je fais pas de poli­tique moi, je les emmerde ! »

Read more

Gerard Depardieu ivre sur scène !

Gerard Depardieu adore lever le coude et l’acteur ne l’a jamais vraiment caché. Mais il semble que ce penchant pour l’alcool virerait à une addiction. Car, même avant de monter sur scène, Gerard Depardieu n’hésite pas à prendre  quelques gorgées, quitte à se présenter complètement ivre.

Gerard Depardieu était invité à participer à une commémoration de la Grande Guerre à Flagey en Belgique et le monument du cinéma français est monté sur scène complètement ivre selon une information de Non Stop People. Le site rapporte des propos  d’un témoin : « Gérard Depardieu était visiblement éméché pour ne pas dire plus. Il a commencé par trouver difficilement ses mots pour souhaiter la bienvenue. Ensuite, il s‘est mis à lire une fois, deux fois parfois trois fois la même phrase! Ensuite, il est sorti du texte qu’il lisait pour faire une digression sur la politique en Belgique puis un peu plus tard il a demandé à quelle page il devait lire. Il a aussi réclamé un fauteuil… »

Les dirigeants belges, « Je les emmerde  ! »

Gerard Depardieu ne semblait visiblement pas dans son assiette d’autant plus que l’acteur a ouvertement taclé le gouvernement belge, mettant ainsi le public mal à l’aise. «  Y a pas de gouver­ne­ment, ils s’en foutent. Je ne vais pas faire de tribune poli­tique ici. Je vous aime ici et ailleurs. Je fais pas de poli­tique moi, je les emmerde », a-t-il déclaré.

Read more

« Welcome to New York », pas de procès d’Anne Sinclair contre Ferrara

« Welcome to New York » est le film inspiré de l’affaire DSK du Sofitel. Celui-ci a fait le buzz au Festival de Cannes 2014 et ce n’est pas forcement pour sa qualité. Anne Sinclair, l’épouse de l’ancien patron du FMI, du temps de l’affaire, a exprimé son « dégoût » pour le film du réalisateur Abel Ferrara.

Gérard Depardieu pas très crédible en DSK

Ce film est inspiré de la célèbre affaire du Sofitel de New York dans laquelle Dominique Strauss-Kahn a été accusé d’avoir violé Nafissatou Diallo. La façon de jouer DSK de Gérard Depardieu ne fait pas l’unanimité chez les critiques. Même si l’homme est un acteur dont le talent n’est plus à discuter, son langage et l’exposition permanente de son corps enlèvent de la crédibilité à ce film. Anne Sinclair n’apprécie pas la façon dont elle est présentée dans « Welcome to New York » dans le rôle de Simone. La patronne du Huffingtonpost, a déclaré sur le site de son média : « Je n’ai pas l’habitude, dans ces colonnes… Mais comme le personnage de Simone dans le film « Welcome to New York » prétend me représenter, je veux seulement dire ici mon dégoût. Dégoût, d’un film où l’exhibition permanente du corps de Gérard Depardieu, présentée comme une audace, donne en fait le haut le cœur. »

Anne Sinclair « Je n’attaque pas la saleté, je la vomis. »

L’ex-épouse de DSK continue son indignation en pestant contre un : «  Dégoût des dialogues minables et grotesques. Dégoût de la façon dont M. Ferrara représente les femmes… » À la question de savoir si elle avait l’intention de poursuivre le réalisateur en justice, Anne Sinclair refuse l’idée puisqu’elle ne veut en aucun cas donner plus de médiatisation à ce film. « Je ne ferai pas à Messieurs Ferrara et Maraval le plaisir de les attaquer en justice. Ils l’ont dit, ils n’attendent que cela. Je n’attaque pas la saleté, je la vomis. », dit-elle.

Read more

Depardieu : « Hollande et Ayrault sont des abrutis qui ont flanqué la déprime à la France »

Proche de Nicolas Sarkozy, Gérard Depardieu n’apprécie pas la politique du gouvernement depuis l’élection présidentielle de 2012.

Dans une interview donnée au magazine BD Casemate, le comédien ne se fait pas prier pour dézinguer l’actuel chef de l’Etat. « Je ne voulais pas payer 90 % d’impôts sur mes revenus et bientôt 106 %, à cause du petit bolchevique de l’Élysée qui est en train de tuer les classes moyennes », lance-t-il au sujet de François Hollande.

Jean-Marc Ayrault en prend également pour son grade. « Du coup, je me suis fait traiter de minable par son second de Matignon. Poutine m’a dit : ‘Gérard, tu viens ?’… Le 12 novembre, j’écrivais ma lettre expliquant ma décision, le 7 décembre j’étais Belge, le 18 décembre je recevais le passeport envoyé par Poutine (…) Je n’ai pas l’esprit de vengeance. Mais on ne m’empêchera pas de dire que ces abrutis ont flanqué la déprime, bien profond, à la France pour un bout de temps », estime-t-il.

S’il ne masque pas son mépris pour François Hollande, le comédien de 65 ans reconnaît avoir « toujours bien aimé Chirac ».

Read more

Gérard Depardieu va encore être jugé pour conduite en état d’ivresse

Mardi, Gérard Depardieu sera à nouveau jugé pour une affaire de conduite en état d’ivresse.

Le comédien a fait appel d’un jugement à l’issue duquel il avait été condamné à 4 000 euros d’amende et six mois de suspension de permis. En 2012, il avait chuté de son scooter alors qu’il conduisait sous l’emprise de l’alcool.

Le 3 décembre dernier, Gérard Depardieu ne s’était pas présenté à l’audience. Son procès avait alors été renvoyé au 8 avril.

Read more

Le tacle de Catherine Deneuve à Gérard Depardieu

L’exil fiscal de Gérard Depardieu avait suscité une vive polémique et pourtant Catherine Deneuve avait pris sa défense.

Elle-même en déplacement à Hong Kong pour la promotion de son dernier film «Elle s’en va» d’Emmanuelle Bercot, Catherine Deneuve s’en est pris au choix effectué par son ami Gérard Depardieu pour conserver son argent.

D’après elle, au Hollywood Reporter, il n’est pas «citoyen» de quitter la France pour éviter de payer trop d’impôts. Mieux, elle affirme que le comportement de Gégé n’est pas « un exemple à suivre ».

Et toujours d’après elle, Gérard Depardieu, malgré ses deux nouvelles nationalités belge et russe, ne pourra pas y échapper « longtemps », car « On ne peut pas rester un citoyen de nulle part ».

Read more