François Hollande et Julie Gayet : est-ce vraiment la fin ?

Selon VSD, François Hollande et Julie Gayet ne seraient plus ensemble. L’actrice aurait quitté le président, lassée par ses hési­ta­tions et surtout les révélations de Valé­rie Trier­wei­ler qui affirme dans son livre qu’il a tout fait pour la reconquérir.

Rien ne va plus pour François Hollande. Cote de popu­la­rité au plus bas, contes­ta­tion jusque dans son propre camp, le livre de Valé­rie Trier­wei­ler et depuis quelques jours, le retour très probable de Nicolas Sarkozy : le Président de la République traverse une incroyable zone de turbulence. Si tout le monde pensait que tous ses éléments constituaient le maximum que pouvait encaisser François Hollande, une nouvelle épreuve vient désormais sur le chemin du Chef de l’Etat. À en croire VSD, Julie Gayet aurait quitté le Président.

Selon l’heb­do­ma­daire, l’actrice serait «fati­guée de ces hési­ta­tions et aurait décidé de reprendre sa liberté». Il a même été question de mariage cet été, d’of­fi­cia­li­sa­tion aussi pour VSD mais rien n’est venu du côté de l’Ely­sée. Le tabloïd déclare que le point de rupture a été le “retour” de Valé­rie Trier­wei­ler. Par l’in­ter­mé­diaire de son livre, l’ex-Première Dame y dresse un portrait des plus dénigrants de François Hollande, sans parler de l’his­toire des «sans-dent». Elle dit surtout que le président socialiste aurait tenté plusieurs fois de la reconquérir depuis leur rupture en janvier. Selon elle, il l’in­nonde de textos, lui envoie des fleurs, la presse de reve­nir. Des révélations qui ont sûrement dû venir aux oreilles de Julie Gayet ou du moins de ses proches, au point donc de la décider à larguer son célèbre amant.

Cependant, l’information est à prendre avec des pincettes. Il faut rappeler qu’au printemps, une rumeur de rupture entre François Hollande et Julie Gayet avait était déjà lancée. Le Président de la République réussira-t-il à sortir de cette mauvaise passe ?

Read more

Gérard Lanvin attaque François Hollande et Laurent Ruquier

Quand Gérard Lanvin a quelque chose à dire, il le dit ! Dans une interview accordée au Figaro.fr, l’acteur a clairement exprimé ce qu’il pensait du Président de la République, François Hollande et de l’animateur Laurent Ruquier.

Gérard Lanvin a déjà une grande carrière derrière lui. Acteur depuis près de 40 ans, l’homme est aussi connu pour être la grande gueule du cinéma français. Et sa dernière sortie confirme cette réputation. Dans une interview accordée au Figaro.fr, Gérard Lanvin parle de la politique et en profite pour tacler Laurent Ruquier. L’animateur de On n’est pas couché s’était plaint de l’exil des acteurs français dû aux impôts. La réponse de l’acteur ne s’est pas fait attendre. « Et quand je vois Laurent Ruquier dire, « J’en ai marre de ces acteurs qui gueulent parce qu’ils ne veulent pas payer d’impôt ». Il est marié, Laurent Ruquier ? Il a des enfants à charge ? II est multicartes, il fait de la radio et de la télé. On ne fait qu’un boulot, nous… Et cet argent, on en a besoin pour faire vivre nos familles et les amis qui sont dans la merde. » a réagi Laurent Ruquier, très remonté.

L’acteur a décidé de dire ce qui le dérangeait et s’en est également pris à François Hollande qui vit actuellement une période difficile. « Quand Hollande dit, « Je veux prendre 75% aux acteurs », il ne sait pas que nous (les acteurs, ndlr) […], on ne sait pas ce qu’on va faire demain. Il ne sait pas que […] le jour où on réussit, nos carrières sont courtes finalement. Il veut me prendre 75% comme exemple. Mais comme exemple de quoi ? Comme si j’avais jamais payé d’impôts moi » dénonce-t-il.

Si l’attaque par rapport aux impôts ne suffisait pas, Gérard Lanvin attaque aussi le Chef de l’Etat sur sa capacité à diriger le pays : « Monsieur Hollande n’est pas un chef […] Il n’a pas le charisme qu’il faut pour ça […] Quand on dit treize fois « Moi, Président », il faut être un président, et il ne l’est pas, pour moi. » Après cette interview, on peut dire que l’acteur a vidé son sac. Quant au Président de la République, il poursuit sur son mois de septembre difficile.

Read more

Valérie Trierweiler – François Hollande : Une guerre qui se poursuit par sms

On pensait que la querelle de l’ancien couple présidentiel se terminerait par la publication du livre Merci pour ce moment. Il n’en est rien. Cette fois, la « guerre » se poursuit par SMS interposés. 

C’est le best-seller de la rentrée. Merci pour ce moment est le livre écrit par l’ex-Première Dame de France, Valérie Trierweiler. Dans ce livre, l’ancienne journaliste raconte la déchéance de son couple avec l’actuel Président de la République, François Hollande. On pensait que la publication de ce livre qui cartonne (140 000 exemplaires vendus, 270 000 en réimpression) allait être le dernier épisode du feuilleton Hollande-Trierweiler, ce n’est pas le cas.

Dans son nouveau numéro, le magazine l’Express rapporte une conversation entre l’auteur du livre et un proche du Président. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la journaliste ne mâche pas ses mots quand il s’agit de justifier sa rancœur à l’adresse de son ancien compagnon.

Si François Hollande est plus que décrié dans ce livre, il paraît aussi très blessé selon un de ses proches. C’est ce que l’on peut transcrire dans cette conversation téléphonique avec l’ex-journaliste de la chaîne D8« Ce que tu as fait est abject », écrit un vieil ami du Président à Valérie Trierweiler, selon le newsmagazine. « Et  lui, alors, il a été digne avec son scooter ? Il a été digne en me virant avec un communiqué de 18 mots ?« ,  lui aurait-elle dit en référence à l’affaire Julie Gayet.« Tu l’as tué », rétorque l’autre. « A moins qu’il ne soit déjà mort », réplique-t-elle encore. Avec ces mots d’une grande dureté et les révélations présentes dans Merci pour ce moment, on se rend compte à quel point le Président de la République a profondément blessé Valérie Trierweiler.

Read more

Joyce Jonathan est célibataire : « Thomas Hollande n’est plus mon compagnon ».

Interviewée par Télé Loisirs lors de la conférence de presse pour le lancement de Danse avec les stars 5, la chanteuse Joyce Jonathan a confirmé la rumeur : c’est bel et bien fini avec Thomas Hollande, le fils du président François Hollande et de Ségolène Royal.

Dans la cinquième saison de Danse avec les stars 5, on retrouve la chanteuse Joyce Jonathan qui cartonne depuis 2008 et le célèbre titre Je ne sais pas. Connue pour sa beauté et surtout sa jolie voix, la chanteuse âgée de 24 ans a récemment été médiatisée par sa relation avec le fils du président de la République, Thomas Hollande. Interrogée par Télé Loisirs sur ses projets, son partenaire de danse, mais aussi ses amours, la jeune femme a profité de l’occasion pour mettre les points sur les i. « Ce n’est plus mon compagnon« , a-t-elle répondu sur sa situation sentimentale.

Discrète sur son couple, la jeune femme avait réussi à trouver sa place dans le clan Hollande. Pour preuve, les actuelles ministres de l’écologie et de l’Education Nationale Ségolène Royal et Najat Vallaud-Belkacem ont été aperçues à un de ses concerts le 29 octobre 2013, au Trianon à Paris. Le 8 juin 2013, interviewée par Laurent Ruquier sur sa vie privée et sa belle-famille, elle disait combien sa belle-mère était “très sympa » mais qu’elle n’avait pas rencontré le président.

Par ailleurs, Joyce Jonathan est une proche de Julie Gayet. Plusieurs rumeurs couraient même que le jeune couple de la chanteuse était à l’origine du rapprochement entre l’actrice et le Président. « Ce serait sous l’impulsion de Thomas Hollande, dont la compagne, la chanteuse Joyce Jonathan connaît l’actrice qu’ils se revoient pour parler cinéma », écrivait le magazine Elle en janvier dernier. Depuis, on a appris que c’est Julien Dray qui aurait été à l’origine de cette histoire d’amour.

Read more

Valérie Trierweiler : son livre cartonne en France mais déplaît à l’étranger

Le livre de Valérie Trierweiler « Merci pour le moment » est en librairies depuis ce jeudi 4  septembre. Alors que sa sortie suscite un certain engouement chez les français, la presse étrangère a un tout autre avis sur celui-ci. 

C’était la surprise de la semaine et en 24 heures, « Merci pour le moment » est presque déjà assuré de devenir le succès du mois. Sorti hier dans la matinée, le livre a amassé le grand public dans les librairies et bibliothèques. En effet, la population souhaite découvrir la vie intérieure de l’Élysée et du couple présidentiel. Une réaction positive qui n’a cependant pas été ressentie de la même façon part les proches de François Hollande. Le chef du gouvernement Manuel Valls ainsi que les ministres Ségolène Royal (mise en cause dans le livre sur l’histoire du tweet) et Najat Vallaud-Belkacem se sont indignés de certains récits de l’ex-Première Dame de France qu’ils qualifient de mensongers et contraires à la politique du Chef de l’État.

Malgré l’opposition de certaines personnalités politiques, « Merci pour le moment » est donc déjà un best-seller à tel point qu’il a dépassé le roman « Cinquante Nuances » de Grey au classement des plus gros démarrages en France avec 15000 exemplaires vendus en une demi-journée. Si ceci peut paraître extraordinaire, que dire des dizaines de librairies qui ont déjà appelé des fournisseurs pour remplir de nouveau leur stock. Le succès est foudroyant. Avec le succès de son livre, Valérie Trierweiler devrait empocher une belle somme d’argent. En effet, si les 200 000 exemplaires imprimés sont vendus, l’ancienne journaliste de la chaîne D8 pourrait toucher un peu plus de 600 000 euros !

Si le succès de cet ouvrage dérange très peu de personnes en France, il fait jaser à l’étranger ! La presse américaine évoque un danger pour le futur respect de l’institution. « C’est la première fois qu’un président en exercice est l’objet d’un livre sur sa vie privée » évoque le New York Times. Le Washington Post parle même de « commérages ». En Europe, c’est le même son de cloche. « Détails affligeants », « séisme », « jalousie et vengeance » : voici comment anglais et Allemands décrivent le livre de celle que le Daily Mail appelle Valérie « Rottweiler ».

Et vous, que pensez-vous de cet ouvrage ?

Read more

François Hollande invité au Ice Bucket Challenge

Le Président de la République a été appelé par le Prince Albert de Monaco à relever le défi du Ice Bucket Challenge. Une douche froide que le Chef de l’Etat aurait bien besoin de prendre dans la période de turbulences qu’il traverse en ce moment. 

Nouvelle insolite qui devrait surprendre le Président. Alors que la rentrée gouvernementale et la tourmente du livre de Valérie Trierweiler remplissent déjà son temps, François Hollande vient d’être défier au Ice Bucket Challenge par le Prince Albert de Monaco. On en rappelle le principe : se renverser ou se faire renverser un seau d’eau glacée sur la tête, puis inviter un ou plusieurs amis à reproduire ce geste. Bien sûr, ce geste a un intérêt qui est de promouvoir la lutte contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA). 

Si le Prince Albert de Monaco s’est dit « très heureux et fier de prendre part à ce projet », on doute fort que François Hollande soit intéressé. Le Président vit peut-être le moment le plus mouvementé de son quinquennat.

Aujourd’hui, le livre de son ex-compagne Valérie Trierweiler, Merci pour ce moment, est sorti aujourd’hui. Dans ses écrits, l’ex-Première Dame de France raconte plusieurs passages de leur fin d’aventure. Entre l’étrange collaboration Royal-Hollande, le scandale Julie Gayet et les mensonges du Président, l’ex-Première Dame de France dresse un portrait très critique du Président. Quant au volet politique, François Hollande doit installer le gouvernement Valls II après avoir décidé de changer de cap à la fin de l’été.

François Hollande refusera-t-il de faire le Ice Bucket Challenge comme son homologue américain Barack Obama ? Nous le verrons dans les prochains jours.

Read more

Yannick Noah lâche François Hollande

Alors que la rentrée politique est difficile et que le livre polémique de son ex-compagne Valérie Trierweiler Merci pour ce moment paraît demain en librairie, François Hollande fait face à une nouvelle défection. Le Chef de l’Etat perd un nouvel allié en la personne de Yannick Noah.

Il était l’un des derniers piliers du showbiz à croire encore au Président de la République. C’est désormais de l’histoire ancienne. L’ancien champion de tennis Yannick Noah s’est dit désabusé par la politique menée par François Hollande qu’il avait officiellement soutenu lors de la campagne présidentielle de 2012. « Moi là, franchement, je suis abattu« , a déclaré la star au micro de France Bleu mardi, tandis qu’on l’interrogeait sur le Président de la République. Des illusions si nombreuses que le chanteur a presque des difficultés à les énumérer : « Il y a tellement de choses, c’est un peu long… Mais disons qu’il y a eu un espoir, un soutien, un véritable espoir. Et aujourd’hui, c’est vraiment une grosse déception. » Quant au nouveau gouvernement dirigé par Manuel Valls, le chanteur se montre tout aussi dubitatif.

Un vrai changement de refrain pour celui qui a toujours marqué son soutien, allant même jusqu’à approuver la taxe à 75 % sur les hauts revenus, au nom de la solidarité nationale en ces temps de crise. Depuis sa participation au meeting du Bourget début 2012, Yannick Noah n’avait cessé de montrer son soutien et sa préférence politique, montant régulièrement au créneau pour défendre le parti au pouvoir. Jusqu’à l’année dernière, l’artiste continuait d’afficher sa solidarité, mais en cette rentrée 2014 le son de cloche est désormais différent …

Il n’est pas la première célébrité à lâcher le président

 » Hollande a été élu largement, et le lendemain de son élection les gens râlaient déjà », expliquait-il. Puis il ajoute : « C’est la crise. Il faut qu’on se serre la ceinture et qu’on y aille tous ensemble. Sincèrement, je ne pense pas que la situation du pays soit la faute de Hollande. Personne ne pourrait faire mieux à sa place. Il arrive, le match est pourri, les balles sont pourries, le court est pourri, les arbitres sont corrompus, et le public a envie qu’il paume. » Un an plus tard, les dernières illusions de Noah semblent bel et bien envolées.

Ce qui peut encore plus surprendre le public est que Yannick Noah n’est pas la première célébrité à exprimer son mécontentement contre la politique du Président de la République. Josiane Balasko, Patrick Sebastien ou encore Laurent Ruquier se sont montrés déçus en faisant un petit bilan des deux premières années du Chef de l’Etat. L’animateur de l’émission On n’est pas couché est même allé fort en regrettant publiquement d’avoir voté pour le candidat socialiste.

François Hollande fait encore face à une rentrée plus que mouvementée. Si la situation sociale ou économique ne s’améliore pas, le Chef de l’Etat risque de passer des prochains mois difficiles.

 

Read more

Valérie Trierweiler : elle raconte comment son couple s’est essoufflé

« Merci pour ce moment » paraît demain en librairie. Dans ce livre, l’ex-Première Dame de France raconte comment sa relation avec le Président François Hollande a pris fin. Une dégradation progressive qui a finalement mené à leur rupture au début de cette année. 

Ceci n’est pas une mode dans l’univers des ex-Premières Dames, mais il leur arrive de publier un livre peu de temps après leur relation avec l’homme le plus puissant du pays. Et Valérie Trierweiler n’en dit pas le contraire. Publié aux éditions Les Arènes, ce livre écrit dans le plus grand secret raconte le début mouvementé du quinquennat de son ex-conjoint débordé par sa vie privée et les polémiques. Dans les extraits publiés, deux thèmes font déjà énormément de bruit.

Des rapports dégradés

Deux extraits du livre évoquent le changement des rapports entre le Président de la République et la journaliste. Valérie Trierweiler raconte deux épisodes qui feront couler beaucoup d’encre. Le premier concerne un repas familial. Ayant des origines modestes et fille d’une famille nombreuse, Valerie Trierweiler est cependant fier de ses origines. Lors de ce repas, elle raconte que François Hollande a bafoué cela en mentant sur son appréciation des « riches » et des « pauvres ». « Il s’est présenté comme l’homme qui n’aime pas les riches. En réalité, le président n’aime pas les pauvres. Lui, l’homme de gauche, dit en privé : ‘les sans-dents’ très fier de son trait d’humour. » déclare l’ex-Première Dame de France. L’autre épisode illustre une certaine dureté du président. François Hollande y déclare à Valerie Trierweiler qu’on ne lui demande que d’être belle. Un passage qui va irriter plus d’une Française et compromettra la popularité du chef de l’Etat. L’ancienne compagne du Président évoque une « déshumanisation du personnage, replié dans le non-dit ».

L’épisode Julie Gayet 

« Je craque, je ne peux pas entendre ça, je me précipite dans la salle de bains. Je saisis le petit sac en plastique qui contient des somnifères (…). François m’a suivie. Il tente de m’arracher le sac. Je cours dans la chambre. Il attrape le sac qui se déchire. Des pilules s’éparpillent sur le lit et le sol. Je parviens à en récupérer. J’avale ce que je peux. Je veux dormir. Je ne veux pas vivre les heures qui vont arriver. Je sens la bourrasque qui va s’abattre sur moi et je n’ai pas la force d’y résister. Je veux fuir. Je perds connaissance. » Le passage choque et va faire beaucoup de bruit dans les prochaines semaines. Voilà comment a réagit Valérie Trierweiler suite aux révélations (photos et détails) de la liaison entre François Hollande et l’actrice Julie Gayet. La journaliste déclare pourtant que le président lui avait juré que ce n’était que « faribole ».  Malgré cela, le lien est brisé et quelques jours plus tard, le chef de l’Etat officialise leur rupture.

Entre l’immersion à l’intérieur de l’Elysée et celle à l’intérieur du couple présidentiel, Merci pour ce moment risque de faire couler beaucoup d’encre. Alors que François Hollande est en difficulté sur le plan politique avec la formation d’un nouveau gouvernement, il doit désormais faire face à une nouvelle épreuve. Quant à Valérie Trierweiler, la sortie de ce livre l’a libérée d’un fardeau qu’elle portait depuis le début de l’année 2014.

 

Read more

Présidentielles 2017 : si le premier tour avait lieu dimanche, Marine Le Pen arriverait en tête !

Selon un sondage Ifop pour l’hebdomadaire Marianne, Marine Le Pen arriverait en tête du premier tour de l’élection présidentielle si le premier tour de celle-ci avait lieu dimanche.

La présidente du Front National terminerait en pole position, juste devant Nicolas Sarkozy et distancerait nettement le candidat socialiste, qu’il s’agisse de François Hollande, Manuel Valls ou Arnaud Montebourg. C’est la première fois que le FN est donné en tête d’un sondage pour une élection présidentielle.

Si François Hollande était le candidat du PS, la dirigeante du Front national remporterait 26% des suffrages, contre 25% pour Nicolas Sarkozy et 17% pour l’actuel président.

« Je crois que je peux être élue en 2017 », a déclaré Marine Le Pen ce jeudi sur BFMTV. Pour l’eurodéputée, les Français « ont fait le tour ». « Ils sont allés à l’UMP, au PS, ils ont vu que ce sont les mêmes orientations. »

Read more

La cote de popularité de François Hollande remonte… très légèrement !

Selon le baromètre Ipsos pour Le Point, la cote de popularité du président François Hollande remonte légèrement en juillet, à 20% d’opinions favorables (+2).

Toutefois, elle demeure très basse puisque 75% (-3) portent sur le chef de l’État a un jugement défavorable. 5% (+1) des personnes interrogées ne se prononcent pas. La cote globale du président de la République ne progresse pas grâce aux sympathisants de gauche (leur avis positif baisse de 39% à 37%) mais par une hausse chez les sympathisants UMP et surtout MoDem et FN.

Sarkozy en forte baisse

De son côté, Nicolas Sarkozy enregistre une forte baisse. Seulement 33% des Français portent un jugement favorable sur l’ancien président, qui est menacé par plusieurs affaires judiciaires. Enfin, le Premier ministre Manuel Valls a reculé de trois points à 42%, selon le baromètre Ipsos-Le Point publié mardi.

Read more