Chauncey Mahan porte plainte contre Jay-Z

Une plainte a été déposée contre Jay-Z par Chauncey Mahan, affirmant qu’il est le copropriétaire des droits d’auteur de plus de six albums de « Hova ».

Chauncey Mahan veut être reconnu comme copropriétaire des droits d’auteur de certains albums de Jay-Z. Selon TMZ, le producteur se réclame essentiel à la célébrité du rappeur américain. Pour mémoire, en avril dernier, « El Padrino » avait porté plainte contre le producteur pour vol et extorsion de contenus. Ce denier  a exigé 100 000 dollars pour des bandes maitresses qui lui auraient été confiées par Def Jam et dont il a pris soin durant une décennie. L’affaire a finalement été classée à la demande de la star de 44 ans.

Renversement de situation ?

Mais, maintenant Chauncey a décidé de prendre le contrôle du navire. Le producteur affirme qu’il a été l’un des premiers ingénieurs de son à maitriser le logiciel de production Pro Tools et a été un élément essentiel dans le succès de Roc-A-Fella, un Label dont Jay-Z est le cofondateur. Il réclame les droits du maître qu’il n’avait pas auparavant. Cette plainte survient alors que « The Boss » et Beyonce sont en pleine tournée pour le On The Run Tour.

Read more

Jay-Z abandonne les poursuites contre Chauncey Mahan !

Jay-Z a porté plainte contre Chauncey Mahan pour vol et extorsion de fonds le mois dernier, après avoir trouvé une collection de ses enregistrements disparus en possession du producteur. A la demande du rappeur de 44 ans, l’affaire aurait été classée.

Le mois dernier, le producteur Chauncey Mahan était livré à la police après que Jay Z et son staff  l’aient accusé de vol et d’extorsion. Le producteur détenait, en effet, une collection d’enregistrements originaux du rappeur depuis l’année 2002. Il aurait même réclamé des frais de conservation s’élevant à 100 000 de dollars.

Dossier classé ?

La Police de Los Angeles aurait confisqué les enregistrements en attendant les résultats de l’enquête. Mais une source de la police informe TMZ que « Hova » et son équipe ont retiré leur plainte contre le producteur. Celui-ci dit avoir été loyal pendant toutes ces années en gardant précieusement les enregistrements. La police a alors arrêté son enquête et classé le dossier. En attendant la décision finale du juge, elle détient toujours ces fameux enregistrements, estimés à près de 20 millions de dollars.

Pourquoi Jay-Z a-t-il finalement abandonné les poursuites ? Serait-il lassé de se battre après les coups de pieds reçus par Solange Knowles ?

 

 

Read more

Jay Z versera-t-il les 100 000$ que lui réclame Chauncey ?

Une collection d’enregistrements de Jay Z qui avait disparu en 2002 a été trouvée dans une unité de stockage en Californie. Chauncey Mahan, un producteur qui a travaillé pour Jay Z de 1998 à 2002, a été interrogé par la police vendredi après avoir été trouvé en possession des documents estimés à près de 20 millions

Accusé de vol et d’extorsion par le rappeur Jay Z, Chauncey, le producteur, était détenu par la police le vendredi dernier.

Interrogé par TMZ, Chauncey aurait en effet affirmé que sans lui ces enregistrements qui datent de 12 ans ne seraient plus d’actualité en ce moment. Les fameuses bandes-son auraient été dégardées par un « JAY Z irresponsable, un petit fumeur émoussé et déconnecté de toute réalité ».

Jay Z va-il prendre le risque de salir sa réputation pour 100 000$ ?

Chauncey Mahan continue son attaque contre Jay Z en disant « je suis en possession de ses enregistrements, car cela m’a été demandé par Def Jam 12 ans en arrière ».

En 2012, il aurait interpellé le staff de Jay Z pour lui dire qu’il était en possession de ces enregistrements, mais qu’il aurait été éconduit. S’il réclame les 100 000 dollars, d’après lui, ce serait parce qu’il ne peut plus se permettre de conserver encore ces enregistrements tels que son « volume 3 » et son album« Dynasty » ainsi que ses cartons comme « Big pimpin » et « I just wanna love U ».

Pour le producteur, ces 100 000 dollars ne seront qu’une compensation pour avoir gardé tout ça intact pendant 12 longues années.

« JAY Z flippe grave, car il est conscient que certaines de ces chansons sont tellement affreuses », qu’elles pourraient jeter le discrédit sur lui en cas de leurs publications, explique Chauncey. En attendant, les bandes sont toujours entre les mains de la police jusqu’à ce qu’un juge définisse les droits de propriété.

Read more