Robbie Williams avoue se droguer encore !

Robbie Williams a été dépendant aux drogues durant une bonne partie de sa carrière. Aujourd’hui, l’artiste britannique semble être débarrassé de ses vieux démons.

« Je ne prends pas de drogue dures, juste de petites quantités, simplement pour me relaxer », confiait-il au mois de novembre dernier dans le Daily Mirror. L’ancien membre du boys’ band Take That reconnaît toujours faire quelques excès.  « La dernière fois que j’ai bu, c’était il y a 13 ans, et la dernière fois que j’étais high, c’était il y a deux jours. Je ne fais pas de grosses sessions drogue, juste des petites, pour me détendre », explique-t-il dans les colonnes de Bunde.

« J’ai été très, très proche de la mort »

En 2007, Robbie Williams avait dû faire une cure de désintoxication. « A un moment, tu te fiches de mourir. J’ai été très, très proche de la mort. Tu arrives tellement loin dans ton addiction, ça ne te déranges pas de vivre ou de mourir. J’étais accro aux médicaments. Je pouvais prendre 20 Vicodin en une nuit. C’était un antidouleur. Ensuite j’ai pris de l’Adderall, ce qui est comme du speed. J’en prenais des quantités colossales, j’aurais pu faire faire un arrêt cardiaque », avait admis en 2009 l’artiste de 40 ans, qui est père de famille depuis 20 mois.

Comments are closed.