Stephen Collins : Faye Grant l’accuse d’abus de confiance !

Stephen Collins a confessé avoir sexuellement agressé trois mineures. L’année de son dernier forfait remonte à 1984 selon ses déclarations. Mais il y a encore une zone d’ombre que Faye Grant aimerait élucider. L’acteur de Sept à la Maison aurait profité de son rôle de révérend dans ladite série pour tromper la vigilance des parents d’une de ses victimes. Si cela est bien vrai, le dernier crime de Stephen Collins est alors plus récent qu’il ne l’avoue.

Des confessions erronées ?

En plus de toutes ces accusations auxquelles il doit faire face, Stephen Collins pourrait être poursuivi pour abus de confiance. Faye Grant révèle que son ex-mari qui campe le rôle du révérend Eric Camden dans Sept à la Maison a profité de l’impact de son personnage pour abuser de la confiance des parents d’une de ses victimes qu’il a sexuellement agressée. Pasteur au grand coeur et père aimant doté d’une grande sagesse dans la série, c’est sans difficulté que ces parents ont laissé Stephen Collins s’approcher de leur petite fille.

Une histoire fabriquée par Faye Grant ?

Quand on sait que la première de Sept à la Maison a eu lieu en 1996 et a été diffusée sur les chaines américaines jusqu’en 2007, les déclarations de Stephen Collins sont remises en doute puisque l’acteur de 67 ans donne 1984 comme date de son dernier crime. Un proche de l’acteur de 67 ans dément ces dernières accusations de Faye Grant sur TMZ : « L’information selon laquelle Stephen a utilisé son rôle dans « Sept à la maison » dans un but malséant est complètement fausse et juste une autre preuve que Faye est en train de fabriquer une histoire pour avoir des avantages dans le processus du divorce. »

Comments are closed.