Silvio Berlusconi traite Nicolas Sarkozy de « crétin », « suffisant » et « jaloux »

A l’occasion d’un livre d’entretiens avec le journaliste britannique Alan Friedman intitulé « My way », Silvio Berlusconi révèle que son entente avec Nicolas Sarkozy était particulièrement compliquée.

L’Italien dresse un portrait vraiment très peu flatteur pour Nicolas Sarkozy. Celui d’un « politicien bouillonnant doté d’un ego sur-dimensionné », « personnage napoléonien à l’esprit vif et au tempérament emporté ». Le Cavaliere évoque aussi « la jalousie » et « l’obsession pour l’argent » de l’ancien président de la République française.

Nicolas Sarkozy aurait été carrément impoli et irrespectueux envers lui. Lors d’un sommet européen en 2011, Silvio Berlusconi aurait été repoussé par l’homme politique français. Cette rencontre a eu lieu alors que la France avait décidé d’intervenir en Libye. La situation avait franchement refroidi les relations entre Rome et Paris.

Silvio Berlusconi rapporte que les relations entre les deux hommes se sont durcies quand Nicolas Sarkozy s’est marié avec Carla Bruni, qui n’apprécie guère le dirigeant italien.

Comments are closed.