Robin Thicke sort de son silence

Le chanteur canadien s’est fait discret depuis sa performance au BET Awards 2014. Robin Thicke qui avait fait danser l’année 2013 avec son titre « Blurred Lines » revient sur sa séparation d’avec son amour de lycée et son procès perdu pour plagiat.

Sous drogue et alcool pendant l’écriture du hit

Depuis les BET Awards 2014, il s’était fait discret dans les médias. Robin Thicke a profité d’une interview au New York Times pour donner sa version du plagiat de « Blurred Lines » et pour parler de sa séparation d’avec son amour de lycée Paula Patton.

La famille de Marvin Gaye a décidé d’assigner en justice le chanteur canadien et Pharrell Williams pour ce qu’elle considère être un plagiat de « Got To Give It Up« , sorti en 1977. Et les deux artistes ont dû payer 7,3 millions de dollars à la famille de Marvin Gaye. Mais ils ont fait appel. La date du jugement n’est pas encore connue.

« La plupart des hits se font en cinq minutes (…) Pourquoi voudrais-je ou devrais-je voler la musique de quelqu’un pour faire ma musique ? L’inspiration peut être subliminale et en tant que compositeur, évidemment que vous devez essayer de créer un sentiment qui vient du cœur. Vous pouvez être inspiré par la grandeur de ceux qui vous entoure », s’est-il ainsi exprimé.

Quant à sa séparation d’avec son amour de toujours, il concède que chanter une chanson d’amour sur scène alors qu’ils venaient de se séparer était un moment très gênant pour Paula Patton et aussi pour le public.

« Je suis rentré chez moi et mon meilleur ami depuis 20 ans, Craig Crawford, m’a dit qu’en chantant cette chanson, j’agissais comme une ventouse vis-à-vis de Paula (…) En réalité, c’était un moment embarrassant. Il m’a conseillé de me faire discret pendant un moment, ce que j’ai fait », témoigne-t-il.

Comments are closed.