Jay-Z et Beyoncé poursuivis pour plagiat !

Retour à la réalité après un week-end riche en émotions à New York. Beyoncé et Jay-Z sont poursuivis pour avoir utilisé la voix de Monika Miczura Juhasz, une chanteuse hongroise sans sa permission, sur Drunk In Love.

Drunk In Love aurait rendu les Carter tellement « ivres d’amour » qu’ils auraient même oublié la procédure normale à suivre pour reproduire l’oeuvre d’une artiste. Retour en arrière. Ceux qui ont suivi la tournée On The Run de Jay-Z et Beyoncé se souviendront encore de leur spectacle au Meltlife Stadium de New York lorsque le couple a entamé Drunk In Love, leur featuring. Doux, tendre et l’air très amoureux de sa femme, Jay-Z n’arrêtait pas de lui donner des baisers malgré les rumeurs de divorce qui couraient sur leur couple. Même s’ils sont toujours épris l’un de l’autre, Bey et Hov doivent répondre à une accusation de plagiat.

Une nouvelle affaire en justice pour Jay-Z et Beyoncé ?

Monika Miczura Juhasz, une chanteuse hongroise, a porté plainte contre Beyoncé et Jay-Z, dénonçant un copiage de Bajba, Bajba Pélem, une chanson de son album baptisé Kaj Phirel o Del, enregistrée en 1995 et sortie aux États-Unis en 1997. La chanteuse affirme que le couple de stars a utilisé sa voix sans son autorisation sur Drunk In Love, selon une information de RadioAlice. Monika Miczura Juhasz alias Mitsou exige l’arrêt de la distribution de Drunk In Love et réclame un dédommagement. Une accusation à tort ou à raison ? Bey et Hov n’y ont pas encore répondu.

Comments are closed.