Matt Pokora donne ses impressions sur R.E.D

R.E.D, le sixième et nouvel album de Matt Pokora est dans les bacs depuis le début de cette semaine. Le chanteur évoque son évolution et ses attentes avec cette nouvelle galette concoctée avec plus d’ingrédients pour régaler une fois de plus les mélomanes.

Au fil des ans et des expériences, on acquiert la maestria dans le domaine qui nous passionne et pour lequel nous travaillont d’arrache-pied. Et quand on félicite Matt Pokora pour son nouvel album qui est une réussite, le chanteur ne peut qu’en être heureux. « Merci ! Ça me fait plaisir que tout le monde remarque les efforts qui ont été faits ! », a-t-il répondu au micro de Charts In France lors d’une interview. Fier de tout ce travail et de cette perfection, M.Pokora poursuit : « Oui. Il y a une évolution de tous les paramètres ! Que ce soit sur scène ou en danse… Sur la prochaine tournée, il y aura des acrobaties et je jouerai réellement d’un instrument. Je suis sans cesse en train de vouloir apprendre de nouvelles choses pour enrichir mon bagage. » Et ce bagage est déjà bien trop lourd, mais pour un amoureux de l’art, rien n’est assez parfait.

« On est dans quelque chose de plus costaud. »

Toujours en parlant de R.E.D, Matt Pokora se montre bien plus satisfait de cet album que des précédents. « Musicalement, ça reste mes influences. On est dans la continuité avec de la pop… Des influences urbaines aussi ! Je dirais qu’on est dans quelque chose de plus costaud. Quand j’écoute  « Juste une photo » de toi et  « Le monde »,  je m’aperçois que c’est vocalement plus poussé, que le texte est plus recherché avec un vocabulaire que je n’aurais peut-être pas assumé à l’époque. Tout simplement parce que je n’en étais pas encore là dans ma tête. » Toutefois, il n’estime pas moins ses précédents albums qui l’ont poussé au succès et à la célébrité. Seulement, « J‘étais moins fort à 19 ans que je le suis à 29. Aujourd’hui, je suis plus solide dans tous les domaines. J’ai progressé dans tout. Ma vision de la musique a changé. Je dirais que maintenant je vais plus à l’essentiel. »

Comments are closed.