Boutique Ünkut, Rohff reconnait l’agression du vendeur de Booba mais…

Rohff s’était retrouvé au centre de l’actualité il y a quelques mois pour avoir agressé un vendeur de la boutique Ünkut, la marque appartenant à Booba. Filmé par la vidéosurveillance du magasin, l’artiste n’a eu d’autre choix que de reconnaitre, mais modérément l’agression du jeune vendeur. 

Mis en détention provisoire en avril dernier suite à sa violente agression d’un jeune vendeur dans la boutique de Booba, son rival, Rohff revient au-devant de l’actualité avec les nouveaux éléments du dossier dévoilé par le Parisien. Poursuivi pour « violences volontaires en réunion, avec préméditation ayant entraîné une incapacité totale de travail (ITT) supérieure à trente jours », le rappeur en liberté provisoire aurait reconnu les faits qu’il aurait toutefois minimisés. « Oui, c’est vrai, j’ai mis des coups », aurait-il admis avant de rajouter : « Je ne vous ai pas dit la vérité parce que je ne veux pas que l’on croit que ce sont ces coups qui ont mis Papys dans cet état. » Une vidéo de l’agression de jeune vendeur circulait sur le web et montrait clairement la violence avec laquelle Rohff et ses amis s’en sont pris à lui. À ce propos, il aurait expliqué : « Ce que vous voyez sur cette vidéo, on peut penser que c’est très violent, ce qui est vrai. Cependant, même si je lui donne des coups de poing et de pied, je ne l’ai jamais touché au visage, à part la gifle au départ (…) Je ne lui ai jamais donné un coup qui l’a éteint ». 

Comments are closed.