Arthur fait le grand déballage !

Célèbre animateur français de l’émission « Vendredi tout est permis », Arthur a profité d’une interview accordée à Paris Match pour régler ses comptes avec les menaces dont il est victime.

Sous protection permanente

De nationalité juive, Jacques Essebag de son vrai nom est quotidiennement victime d’insultes et de menaces. Malgré ce qu’on peut entendre, l’antisémitisme reste présent dans la société française pour lui, comme en témoignent ses propos rapportés par Closer.

« En France, l’antisémitisme est là. Je reçois des dizaines de milliers de messages d’insultes, de menaces. Je suis sous protection en permanence. Pourquoi ? J’ai dû être le Juif le plus vu à la télévision », a lancé l’animateur avant d’en venir à l’affaire de justice le liant à l’humoriste Dieudonné.

« Il a véhiculé une image de moi ahurissante et débile en racontant que je finançais l’armée israélienne. Je l’ai attaqué en justice, il a perdu, mais ça reste », révèle Arthur.

Et lorsque l’animateur évoque son exil en Belgique, il n’hésite pas à remettre les choses dans leur contexte en assurant « ne pas avoir quitter mon pays pour des raisons fiscales » avant d’ajouter que « Je ne pouvais pas rester l’animateur le plus détesté, le plus emmerdé par les contrôles fiscaux. »

Comments are closed.