François Hollande officiellement célibataire… pour l’instant ?

Ce lundi, François Hollande s’est exprimé à l’occasion de la traditionnelle interview du 14 juillet. Sa vie privée a notamment été abordée par Gilles Bouleau, en direct de l’Élysée.

Depuis sa séparation avec Valérie Trierweiler, suite à la révélation du magazine Closer de sa relation avec la comédienne Julie Gayet, le chef de l’État est officiellement un homme célibataire. « La vie privée est privée et je n’ai pas d’annonce à faire (…) Dans ma situation, je ne peux pas tout montrer… Et je crois que, désormais, tout le monde comprend que Président ou non, chacun a le droit à une vie privée. Mais, bien sûr, quand vous êtes Président, il y a des devoirs et des obligations », a expliqué le président de la République.

Une relation bientôt officialisée ?

Selon Yves Azéroual, François Hollande pourrait toutefois officialiser sa relation avec Julie Gayet le mois prochain. « Contrairement à ce que l’on prétend, François Hollande et Julie Gayet sont toujours ensemble, et l’officialisation de leur union ne tardera pas. Si elle ne veut pas du statut de première dame, elle ne peut se contenter d’être une simple maîtresse, rapport à ses enfants, sa réputation », a confié le journaliste à 20 Minutes, le mois dernier.

Read more

François Hollande sauvé par l’équipe de France ?

Selon le baromètre mensuel de juin TNS Sofres-Sopra Group pour Le Figaro Magazine, seulement 16 % des Français font confiance à François Hollande.

En France, aucun président de la République n’avait plongé aussi bas en si peu de temps. Même les sympathisants socialistes ne sont plus que 46 % à lui faire confiance. Mais le bon parcours des Bleus lors de la Coupe du Monde au Brésil pourrait lui profiter. Au mois de juillet 1998, la popularité de Jacques Chirac avait augmenté de sept points après la victoire de Zinedine Zidane et de ses coéquipiers à l’issue du Mondial organisé en France.

« Pour beaucoup de Français cela a été un bon moment »

Vendredi soir, François Hollande a regardé la démonstration des hommes de Didier Deschamps face aux Suisses. « La prestation de l’équipe de France a été en tous points excellente : rigueur défensive – sauf à la fin mais on pouvait le comprendre – et qualité de l’offensive. Cette équipe de France nous a rendus heureux et je crois que pour beaucoup de Français cela a été un bon moment parce que non seulement il y avait le résultat, l’ampleur (5 buts) mais elle donnait plaisir à voir parce qu’elle avait plaisir à jouer », a expliqué le chef de l’État en marge d’un sommet de la gauche européenne.

Read more

Élisabeth II – Anne Hidalgo, c’est qui la reine ?

La reine Élisabeth II du Royaume-Uni était en France pour la commémoration du débarquement. Cette grande cérémonie a été accompagnée d’images pas tellement belles à regarder.

Alors qu’ils marchaient sur le tapi rouge, la reine Élisabeth II, bien qu’âgée de 88 ans, portait elle même son parapluie sous le regard du président François Hollande. La résidante du Palais de Buckingham a-t-elle refusé une aide du président ? On n’en sait pas plus, on n’a pas tout vu.

Aux côtés du président et de la Reine, Anne Hidalgo (Maire de Paris). Seulement âgé de 54 ans, mais que voit-on, ce n’est pas elle qui tien son parapluie. L’élégance française…?

la reine elisabethe et le mair de paris

Read more

François Hollande envisage-t-il de reconquérir Valérie Trierweiler ?

Ce mercredi sort le livre « Le président qui voulait vivre ses vies », écrit par Elise Karlin. A l’avant-dernière page, nous apprenons que François Hollande serait très déterminé à l’idée de reconquérir Valérie Trierweiler.

« Depuis plusieurs semaines, le président se redécouvre attaché à Valérie Trierweiler. Il cajole son ex-compagne, multiplie les témoignages laissant penser que ses sentiments pour elle sont loin d’être éteints : début février, on voit le cadet des fils Trierweiler dans les couloirs de l’Elysée pendant la semaine que leur mère passe à l’île Maurice », écrit la journaliste de L’Express.

Le chef de l’Etat et l’ex-première Dame se seraient revus depuis l’officialisation de leur rupture, qui date du 25 janvier dernier. « En mars, Hollande arrive avec des fleurs un soir où il l’emmène dîner dans le restaurant corse que le couple affectionne, à deux pas de la rue Cauchy. Il imagine une vie avec « Valérie », mais sans les ennuis, les tensions, les cris. Président le jour, seul ; heureux la nuit, avec elle. Elle attend, elle, une réhabilitation publique, un acte officiel, des garanties ; un retour en majesté », poursuit  Elise Karlin. Valérie Trierweiler finira-t-elle par craquer ?

Read more

Hollande ne se présentera pas aux Présidentielles de 2017 « si le chômage ne baisse pas d’ici là »

L’une des principales promesses de François Hollande pour se faire élire Président de la République en 2012 était la diminution du chômage. Pour l’instant, force est de constater qu’il s’agit d’un échec.

« Si le chômage ne baisse pas d’ici à 2017, je n’ai, ou aucune raison d’être candidat, ou aucune chance d’être réélu », a annoncé le Chef de l’Etat, ce vendredi, à l’occasion d’un déjeuner avec des salariés de Michelin à Clermont-Ferrand.

François Hollande répondait à l’un d’entre-eux, qui l’interrogeait au sujet de la situation de l’emploi en France. « On va y mettre toute notre énergie parce qu’il n’y a pas d’autre enjeu », a souligné l’homme politique, soulignant que la lutte contre le chômage constituait sa « priorité ».

Les chiffres du chômage pour février, qui ont atteint le niveau record de 3,34 millions de chômeurs sans aucune activité , vont « dans la mauvaise direction », a récemment reconnu Michel Sapin, le ministre du Travail sur RMC-BFMTV.

Read more

Valérie Trierweiler : « Je n’avais pas choisi d’être Première dame »

Depuis que l’affaire Hollande-Gayet a été sortie par Closer, Valérie Trierweiler est restée discrète dans les médias. La sortie du livre d’Alain Deloche, dont elle signe la préface, l’oblige à sortir de sa réserve.

La journaliste politique a eu l’occasion de revenir sur son ex-rôle de Première dame. « Nous étions alors au début du quinquennat, et je m’interrogeais sur le sens de l’engagement que devait être le mien. Première dame, je n’avais pas choisi de l’être. Je l’étais devenue par la force de l’histoire, parce que j’étais la compagne du président nouvellement élu », a-t-elle confiée à BFM TV.

« Si aucun statut juridique ne définit le rôle d’une Première dame, en revanche la tradition veut qu’elle se penche sur le sort de ceux, et ils sont nombreux, qui lui écrivent, parce que désespérés de constater que la société les laisse au bord du chemin », a souligné l’ancienne compagne de François Hollande, qui s’est vue proposer d’écrire un livre au sujet de son passé de « Première dame » par plusieurs maisons d’édition.

Read more

Sondage : Alain Juppé devient la personnalité politique préférée des Français !

Selon un sondage CSA pour Les Echos et Radio Classique, Alain Juppé est la personnalité politique préférée des Français.

Le Maire de Bordeaux arrive en pôle position en termes « d’image positive » (56%, +7 points en mars par rapport à février) parmi les 19 personnalités testées par l’étude publiée vendredi.

Le président  de la République François Hollande et le Premier ministre Manuel Valls ne figurent même pas au sein de celle-ci. Quant à Nicolas Sarkozy, il se trouve en 7e position (44%, +2).

Read more

Ayrault remet sa démission, Valls pour le remplacer ?

Jean-Marc Ayrault n’aura pas survécu à la débâcle du Parti Socialiste aux élections municipales de dimanche dernier.

Deux ans après l’arrivée de François Hollande à l’Élysée, Jean-Marc Ayrault a rendu le tablier après la lourde défaite du PS aux élections municipales. La déroute des socialistes face à la droite et du FN fait ainsi sa première victime.

Le président de la République semble avoir pris toute la mesure de la défaite puisqu’il a remanié son gouvernement en vitesse. Le président de la République s’adressera aux Français ce soir à 20 heures.
Hollande devrait nommer Manuel Valls à Matignon.

Read more

Exclu – Kenza Braiga : « Nabilla est un phénomène de foire »

Pionnière de la télé-réalité française en ayant participé à la première édition de « Loft Story », en 2001, Kenza Braiga a écrit six livres depuis cette aventure. En exclusivité pour Nilmirum, elle évoque son parcours et pose son regard sur la télé d’aujourd’hui.

Nilmirum – Au mois de janvier dernier, vous avez sorti votre sixième ouvrage, « Petit traité de l’infidélité », aux éditions « Quotidien Malin ». Comment est partie l’idée de mener une telle enquête ?

Kenza Braiga – C’est une idée que j’avais dans la tête depuis trois ans. Dans mon entourage, j’ai constaté qu’il existait un certain nombre d’histoires d’infidélités, qui concernaient plusieurs de mes proches. J’étais étonnée parfois, car les gens en question n’avaient pas du tout le profil… Aujourd’hui, pérenniser son couple devient de plus en plus compliqué. Internet facilite les tromperies. Pour mener mon enquête, je me suis d’abord focalisée sur les gens faisant partie de mon entourage. Puis, je suis partie à la rencontre d’autres couples. Grâce au site Gleeden, qui est devenu partenaire de la sortie du livre, j’ai pu faire témoigner certaines personnes trompant leur conjoint(e). L’une des questions centrale du livre est de savoir pourquoi les gens en viennent à devenir infidèles.

Quel accueil a reçu le livre ?

Il n’a pas reçu la moindre critique négative. L’actualité présidentielle lui a donné une certaine vitrine. Je peux remercier François Hollande et Julie Gayet, qui m’ont facilité la promotion (rires). Au moment de la parution, un sondage Ifop est tombé au sujet de la proportion de Français ayant déjà été infidèles au cours de leur vie. Ces heureuses coïncidences ont crédibilisé mon livre : cela prouvait qu’il s’agissait d’un véritable sujet d’actualité. L’ouvrage est sorti au bon moment. François Hollande a été  mon meilleur attaché de presse (rires). Apparemment, il se vend bien, même s’il faudra que j’attende encore un peu pour connaître les premiers chiffres officiels.

Quels sont vos prochains projets ?

Pour le moment, je poursuis la promotion du livre. J’ai également un projet de septième ouvrage, au sujet de l’évolution des femmes dans la société. D’ailleurs, vous êtes le premier média auquel j’en parle. Le but sera d’avoir une analyse aussi bien positive que négative sur cette évolution. Certes, nos mères se sont battues pour nos droits. Mais, à force de demander d’être semblables aux hommes, on finit par trop leur ressembler. Du coup, les femmes en oublient d’être féminines. Parallèlement, la majorité des hommes se sent perdue face à cette transformation. L’évolution a du bon mais a semé des troubles dans les rapports hommes/femmes. La complémentarité du couple s’en ressent…

Vous animez différentes locales de France Bleu, en plus de l’écriture de vos ouvrages. A quoi ressemble une journée-type de Kenza Braiga ?

J’écris aussi des articles pour différents médias, comme Yahoo.fr, Le courrier de l’atlas ou Gazelle Magazine. Je propose des sujets de société et des interviews tous les mois. Tous les jours, je consacre deux heures à l’écriture d’un livre. Lorsque j’ai une commande pour un ouvrage, je ne dispose que de six à huit mois pour l’écrire et le rendre. Sachant que je n’écris pas très vite, ce n’est pas un délai très large.

kenza itw 2

« L’image du Loft ne me colle plus vraiment à la peau  »

 

Votre participation au premier « Loft Story », en 2001, vous ferme-t-elle encore certaines portes ?

Pas du tout ! Aucun de mes projets n’est en rapport avec la télé-réalité. Je n’ai jamais surfé sur mon passé d’ancienne participante du Loft. Récemment, on m’a proposé d’apparaître en guest dans « Les Anges de la télé-réalité ». Il suffisait que j’aille voir les candidats une seule semaine aux États-Unis et je gagnais 10 000 euros. J’ai refusé. En acceptant, j’aurais gaspillé tout le travail de fond que j’ai effectué depuis maintenant treize ans. D’un point de vue professionnel, cela ne m’aurait rien apporté. Je n’ai pas besoin de ça pour mener à bien mes projets. Certes, je donnerais un bol d’air à mon compte en banque, mais je ne suis pas prête à gagner de l’argent en faisant n’importe quoi. Je me suis déjà trop battue pour me retirer cette étiquette de « Kenza du Loft ».

Justement, aux yeux du grand public, êtes-vous encore considérée comme la « Kenza du Loft » ?

Ça dépend des générations. Certaines personnes ne me connaissent que pour mes bouquins. Les gens qui avaient entre 15 et 20 ans en 2001 se souviennent souvent de moi pour le Loft. L’image de celui-ci ne me colle plus vraiment à la peau.

Quel regard portez-vous sur la télé-réalité française actuelle ?

Aujourd’hui, les candidats connaissent les rouages par cœur. Plus ils sont vulgaires, plus ils sont susceptibles d’intégrer le casting final. Même Loana était moins vulgaire que les nanas qui font de la télé-réalité de nos jours.

Que pensez-vous du phénomène Nabilla ?

C’est un phénomène de foire ! Comparée à Kim Kardashian, qui est une véritable femme d’affaires, et à laquelle elle voudrait ressembler, c’est une petite joueuse. Quel est son véritable métier ?  A 40 ans, elle n’aura plus le même physique qu’aujourd’hui. Il faudra qu’elle capitalise sur autre chose.

Seriez-vous tentée par une place de chroniqueuse dans une bande comme celle d’Hanouna ?

J’adorerais ! Mais je refuse de jouer l’idiote de service. Il faudrait que je puisse garder ma personnalité. Je ne suis pas faite pour présenter la météo Je ne possède pas un profil de bimbo. J’aimerais faire des chroniques constructives et sans langue de bois.

Read more

François Hollande « complètement entubé » par un animateur américain !

Lors de son récent séjour aux Etats-Unis, François Hollande a partagé un dîner avec la famille Obama.

Au cours de celui-ci, le chef de l’Etat s’est retrouvé assis à côté de l’animateur de télévision Stephen Colbert. Ce dernier aurait alors essayé d’instaurer un dialogue en français.

« J’ai compris deux-trois trucs, comme ‘beurre’ ou ‘rires’, et je ne savais pas quoi dire donc j’ai répondu ‘Merci Monsieur’ sans comprendre ce qu’il venait de me dire. Et il avait l’air ravi de ma réponse. Mais je n’ai toujours aucune idée de ce qu’il m’a dit … J’ai complètement entubé le président français », a ironisé Stephen Colbert lors du talk-show de Jimmy Fallon.

Read more